Architecture Technique Equipement culturel

La philharmonie entre à l’internat

Mots clés : Architecte - Manifestations culturelles

Dans un établissement suisse renommé, art et pédagogie ont été réunis sous un dôme par l’architecte Bernard Tschumi.

Le Rosey est une institution réputée, un de ces internats privés suisses pour élèves bien nés. Alors, quand l’établissement créé en 1880 décide de faire bâtir un centre d’art sur son site de Rolle, le Carnal Hall, il vise évidemment l’excellence. « Nous n’avions pas d’espace adéquat pour les deux ou trois grandes fêtes annuelles que nous organisons. Mais nous ne voulions pas de salle polyvalente car elles sont médiocres pour tout », explique Philippe Gudin, le directeur général de l’institut. Le choix du Rosey s’oriente alors vers un bâtiment qui, s’il est capable d’accueillir différentes fonctions pédagogiques et artistiques, abritera surtout une parfaite salle de concert. « Dans une école internationale où l’on parle différentes langues, la musique représente un langage commun », estime en effet Philippe Gudin. Par ailleurs, comme cette région de la rive nord du Léman est densément peuplée mais plutôt dépourvue en lieux de concert, le Rosey opte pour un équipement qui sera apte à recevoir les plus grandes formations classiques et donc un public plus vaste que celui des 420 élèves et de leurs familles.

En 2009, un concours de maîtrise d’œuvre est ainsi organisé, remporté par Bernard Tschumi. L’architecte franco-suisse a proposé de faire émerger un dôme de métal à côté des bâtiments du campus qui datent essentiellement des XVIIIe et XIXe siècles, voire du XIIIe pour les plus anciens. Cette coupole couverte de panneaux d’acier Inox, inaugurée en octobre 2014, rappelle celles que le Brésilien Oscar Niemeyer a façonnées en béton, notamment dans le parc Ibirapuera de São Paulo. La comparaison enchante Bernard Tschumi, qui ajoute : « Je n’y ai pas du tout pensé. »

« Un inventaire à la Prévert. »

Son projet a d’abord l’avantage de pouvoir réunir sous un même toit tous les éléments du programme. « C’était un véritable inventaire à la Prévert, raconte l’architecte. Outre la salle philharmonique de 900 places, le bâtiment accueille une bibliothèque, un théâtre, des salles pour les pratiques artistiques, un restaurant… et même quelques chambres d’hôtes. » Jusqu’alors, le Rosey, se pliant au règlement communal, bâtissait sagement du néo-Mansart. Cette fois, il a négocié afin d’édifier « un reflet de l’architecture du XXIe siècle », explique Philippe Gudin. Pour Bernard Tschumi, l’objectif n’est pas « d’exprimer une rupture mais de marquer la nature exceptionnelle du programme ». Enfin, cette forme posée dans la campagne n’a aucune façade arrière. Elle ne tournera donc pas le dos aux autres bâtiments qui pourraient être construits à l’avenir.

Si la silhouette du Carnal Hall est audacieuse, la palette des matériaux mis en œuvre est demeurée sobre. Au métal du dôme qui réfléchit le ciel, s’ajoutent le béton du socle et le bois de la salle de concert. Celle-ci, réalisée sur le principe formel de la « boîte à chaussures », est un parallélépipède autonome. Elle est même construite sur des boîtes à ressorts antivibratiles, en raison de la proximité d’une voie de chemin de fer. Son acoustique est donc minutieusement réglée. En revanche, avec ses parois habillées de panneaux de particules de bois (OSB), son apparence demeure sans luxe ostentatoire.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : Institut Le Rosey. Maîtrise d’œuvre : Bernard Tschumi Architects (architecte) ; Fehlmann Architectes (architecte d’exécution) ; Arup (ingénierie). Principaux BET d’exécution : Sorane (énergie), Alberti (ingénieurs civils), D’Silence (acoustique), Biff (façades). Principales entreprises : Tuchschmid AG (toiture et structure acier), Félix Constructions (façades), Consortium ADV/Pittet/Perrin (maçonnerie, terrassement), Schwab System (conception bois salle de concert). Surface de plancher : 8 750 m². Coût total : 50 M CHF TTC (48 M€ TTC).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X