Architecture Réhabilitation

La nouvelle vie des abattoirs de Bordeaux

Mots clés : Hôtels et pensions de famille - Rénovation d'ouvrage - Restaurant

La halle Debat-Ponsan, à laquelle trois bâtiments seront greffés, abritera des bureaux, un hôtel et des restaurants.

Transformer les anciens abattoirs de Bordeaux en un lieu de festivités, en ajoutant le moins de charges possible, c’est le défi que relève l’agence Nicolas Michelin & Associés (ANMA). L’opération, réalisée par Eiffage Immobilier Sud-Ouest, consiste à réhabiliter 4 500 m² de halles aux bestiaux pour les convertir en restaurants. Adjacents, trois bâtiments neufs de 18 200 m² au total accueilleront un hôtel et des bureaux.

Edifiée en 1938 par l’architecte Jacques Debat-Ponsan, la halle a d’abord été décapée et curée au niveau des bétons. « Le décapage a été réalisé à une puissance 3 000 bars avant qu’elle soit réduite pour ne pas abîmer les 7 cm d’épaisseur de la voûte en partie centrale », explique Bruno Isambert, chef de projet réalisation chez ANMA. Une précaution qui a permis de maîtriser la profondeur du décapage sans fragiliser la voûte. Une fois les ferraillages dégagés et passivés, un mortier structurel de classe R4 comportant des fibres synthétiques a été projeté en sous-face de la voûte sur 2 à 3 cm d’épaisseur. Son utilisation a permis de reconstituer l’épaisseur d’origine sans l’alourdir et d’enrober les armatures sur 25 mm minimum. Le retrait a été maîtrisé par l’insertion de joints de fractionnement.

Les choix...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5945 du 20/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X