Dossier ZOOM SUR...

La nouvelle discothèque le Colisée, à Saint-Raphaël

Mots clés : Etat et collectivités locales - Pollution sonore - Salles de danse et salles de jeux

Pérennité, sécurité et limitation des nuisances sonores sont les principaux critères qui ont guidé la conception de cet établissement voulu par la municipalité.

Inauguré au printemps dernier à Saint-Raphaël, le Colisée fait figure d’exception. Cette nouvelle boîte de nuit d’une capacité d’accueil de 1 800 personnes fait en effet partie des rares projets de création récemment menés en France, où les établissements de nuit sont soumis à d’importantes contraintes techniques liées principalement à des problématiques de nuisances sonores et de sécurité. Construit grâce à la détermination de la municipalité et en premier lieu de son maire, qui souhaitait remédier au manque de lieu de vie nocturne sur l’agglomération, le bâtiment a été financé par la ville, qui en garde la propriété, et donné en gérance à un professionnel du secteur.

Le projet R+1 de l’architecte Christian Allibert se développe sur 1 500 m2 à l’intérieur d’un volume compact, dont le plan oblong, inspiré de l’hippodrome ou du stade, répond autant à des critères de gestion des flux que de modularité et de qualité acoustique.
Le rez-de-chaussée est occupé par une grande piste de danse centrale, bordée de trois bars et d’une scène amovible permettant le passage d’un véhicule lors d’une soirée de promotion. L’accueil, les vestiaires, les sanitaires et les locaux techniques sont implantés sur les extrémités. L’étage en mezzanine dispose d’un emplacement réservé pour le DJ, avec vue plongeante sur la...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 348 du 12/02/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X