Régions Commande publique

« La Normandie s’engage auprès des PME et des TPE »

Mots clés : Dallage - Energie renouvelable - PME - Réseau routier

41 M€ Le coût du raccordement de l’autoroute A2 à l’autoroute A23 à hauteur de Valenciennes.

18 % La part d’habitants de la Métropole européenne de Lille (MEL) qui vit en géographie prioritaire.

2 500 Le nombre de dalles photovoltaïques qui vont être collées sur la première route solaire, dans l’Orne.

Alain Piquet, président de la Fédération française du bâtiment (FFB) Normandie, revient sur la charte de bonnes pratiques signée le 28 octobre par la région et les organisations du BTP (FFB, Capeb, FRTP, Unicem) pour une nouvelle politique d’appels d’offres au service des entreprises locales.

On se souvient qu’Hervé Morin avait réservé sa première sortie officielle de président de la Normandie au monde du bâtiment. Ce soutien n’est pas resté à l’état d’intention…

Hervé Morin était en effet présent le 16 décembre 2015 à Deauville pour porter sur les fonts baptismaux la FFB Normandie, la première constituée à l’échelle d’une grande région. Le fait d’être tout de suite en ordre de marche nous a permis d’entrer rapidement en relation avec les élus et les services des collectivités, eux-mêmes en pleine réorganisation. Bref, nous avons vécu ce temps d’adaptation ensemble, qui débouche aujourd’hui sur la mise en place de premières mesures, dont cette charte de bonnes pratiques.

En quoi consiste-t-elle ?

Cette charte consigne les nouveaux engagements pris par la région pour faciliter l’accès des PME et des artisans à la commande publique. Concrètement, la région va simplifier les démarches administratives en les dématérialisant. La mise en place de la procédure marché public simplifié (MPS) permettra au candidat de répondre avec son seul numéro de Siret. Par ailleurs, pour les marchés de construction, l’allotissement sera dorénavant systématisé, en veillant à adapter les lots au tissu local. Afin d’améliorer la trésorerie des entre-prises attributaires, une avance de 20 % sera accordée automatiquement, et la retenue de garantie sera abaissée à 3 %. A ces mesures fortes viendront se greffer d’autres critères comme l’apprentissage ou la lutte contre la sous-traitance abusive et les offres anormalement basses. Soulignons que cette charte sera prochainement élargie à la maîtrise d’œuvre.

La commande publique ne se limite toutefois pas à la région…

C’est pourquoi la région entend inciter les collectivités locales à appliquer des règles similaires dans les marchés qu’elle cofinancera à leurs côtés, afin de démultiplier les effets de cette politique de préférence. Mais cette charte est bien sûr vouée à être déclinée à l’échelle de chaque territoire. Parce que vous savez bien que les seules chartes qui vaillent sont celles qui se signent les yeux dans les yeux.

La reprise se fait-elle sentir en Normandie ?

Ce n’est pas encore flagrant au niveau de l’activité, mais les carnets de commandes se consolident. Après avoir touché le fond, nous sommes revenus aux volumes de… l’an 2000.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X