Architecture Technique Norme pour l’emploi du béton

La NF EN 206/CN s’ouvre aux granulats recyclés et aux bétons sur mesure

Mots clés : Béton - Normalisation - Marquage CE

La nouvelle norme NF EN 206/CN a été publiée le 19 décembre 2014 et se substitue à la norme NF EN 206‑1/ CN publiée le 14 novembre 2012. Elle introduit plusieurs grands changements parmi lesquels figurent la possibilité d’utiliser des granulats recyclés dans les bétons et la création de la notion de « bétons d’ingénierie ». Cette nouvelle norme reproduit le texte européen EN 206:2013 et spécifie les dispositions complémentaires à respecter en France lorsque le texte européen autorise l’application de normes nationales, ou de dispositions particulières, là où le béton est utilisé.

Bétons autoplaçants

La notion de bétons autoplaçants (BAP) est prise en compte dans la nouvelle norme. Autrement dit, la norme NF EN 206-9 sur les bétons autoplaçants a été intégrée dans la NF EN 206/CN. Pour rappel, un béton autoplaçant est « un béton qui s’écoule et se compacte par le seul effet gravitaire, capable de remplir le coffrage avec son ferraillage, ses gaines, réservations, etc., tout en conservant son homogénéité ».

Granulats recyclés

L’utilisation des granulats recyclés dans les bétons – y compris les bétons de bâtiment – est possible. Afin de produire des bétons ayant une durabilité satisfaisante, la norme détermine le taux de granulats recyclés, pour chaque classe de granulats, en fonction des conditions d’utilisation du béton (intérieur, soumis au cycle gel-dégel, fréquence de salage, etc.).
Pour rappel, il existe trois classes de granulats recyclés :
◗ classe 1 : granulats constitués d’au mois 95 % de béton concassé ;
◗ classe 2 : granulats constitués d’au moins 90 % de béton concassé ;
◗ classe 3 : granulats constitués d’au moins 70 % de béton concassé.
En attendant les conclusions du projet national de recherche Recybéton (lire p. 58), cette révision de la norme permet une utilisation raisonnée des granulats recyclés. Toutefois, ceux-ci ne peuvent pas être utilisés pour réaliser des bétons précontraints. Les granulats récupérés (par lavage ou par concassage) peuvent être utilisés comme granulats pour béton, à condition qu’ils soient uniquement utilisés en interne par le producteur et que la traçabilité en soit assurée.

Additions

Auparavant, les additions autorisées en France étaient les cendres volantes, les laitiers de hauts-fourneaux, la fumée de silice et les fillers calcaires ou siliceux. Aujourd’hui, la nouvelle norme NF EN 206/CN tient compte des évolutions normatives de ces diverses additions et autorise également l’utilisation de métakaolin – le produit de la calcination d’une argile composée majoritairement de kaolinite – au taux de substitution maximum de 15 % avec des ciments CEM I et de 10 % avec des ciments CEM II/A, et ce pour toutes les classes d’expositions.
Seuls les métakaolins dont l’indice d’activité à 28 jours est supérieur à 100 % peuvent être utilisés comme addition.

Formulation du béton pour la classe d’exposition XF2

La formulation du béton pour la classe d’exposition XF2 – correspondant à un environnement soumis à un gel modéré avec salage fréquent – a été modifiée. Auparavant, la norme EN 206‑1 autorisait uniquement la formulation du béton XF2 avec un adjuvant entraîneur d’air. Ce béton pouvait donner lieu à des difficultés de formulation dans certaines régions françaises, principalement les zones côtières, où son utilisation était rare ou non justifiée. La nouvelle norme offre dorénavant deux possibilités pour la formulation de ce béton : elle maintient la formulation traditionnelle (avec entraîneur d’air) tout en proposant aussi une formulation sans entraîneur d’air mais avec un dosage en ciment plus important.
Par ailleurs, le nouveau texte précise que les classes XF2, comme XF4, couvrent les risques de corrosion liés aux chlorures (pas besoin de recourir à des classes XD).
Pour les classes XA, il est fait référence au fascicule de documentation FD P 18-011 pour le choix du type de liant en fonction de la nature de l’agression. La teneur minimale en ciment de la classe XA3 est abaissée à 360 kg/m3 (contre de 385 kg/m3 auparavant).
Pour les classes XC, XD et XS, les définitions et exemples de l’Eurocode 2 sont repris.

Bétons d’ingénierie

La norme NF EN 206/CN crée un nouveau concept définissant des bétons dont la composition est étudiée spécifiquement (pour un projet et une période donnés), ne répondant pas à certains critères de la norme et faisant l’objet de dispositions particulières en termes d’essai initial et de contrôle.
Les bétons d’ingénierie, utilisés dans le cadre de chantiers importants, sont formulés sous la responsabilité du prescripteur, sur la base d’une étude préliminaire acceptée tant par le client que le fabricant de béton. Deux types de formulation de bétons d’ingénierie sont prévus par la norme : le premier avec un taux de substitution de ciment par du laitier de hauts-fourneaux plus élevé que le taux autorisé pour des bétons « classiques » (à hauteur de 50 % pour un ciment CEM I, à hauteur de 35 % pour un ciment CEM II) ; le second avec un mélange de deux ciments (dont un CEM I) provenant du même fournisseur.
Le béton étant traditionnellement formulé avec un seul ciment, ce mélange des deux ciments pour la fabrication de béton apparaît comme une véritable innovation dans le monde du bâtiment.

Bétons de fibres

La norme NF EN 206/CN ne définit pas explicitement les bétons de fibres. En revanche, elle précise que leur composition peut inclure des fibres, et fournit des critères de conformité :
◗ les fibres doivent être ajoutées au mélange selon un mode opératoire qui garantit leur homogénéité ;
◗ la teneur en fibres est relevée soit sur l’enregistreur de gâchées, soit dans le registre de production ;
◗ l’homogénéité du malaxage des fibres est considérée comme acquise si l’introduction des fibres a lieu lors du malaxage principal ;
◗ si l’ajout de fibres est effectué dans le camion malaxeur, l’homogénéité doit être vérifiée en utilisant trois échantillons par charge.

Contrôles de conformité

La nouvelle norme NF EN 206/CN n’introduit pas de changement pour l’évaluation de la conformité pendant la période initiale.
Pour la production continue, la période d’évaluation de la conformité dépend de la production de béton :
◗ pour les unités de production dont la fréquence d’essais est faible (1), la période d’évaluation ne doit pas dépasser six mois et doit comprendre au moins 15 résultats et pas plus de 35 résultats consécutifs ;
◗ pour les unités de production dont la fréquence d’essais est plus élevée (2), la période d’évaluation ne doit, en revanche, pas dépasser trois mois et doit comprendre au moins 15 résultats consécutifs (elle peut en comprendre plus de 35).
La norme définit également une méthode d’évaluation de la conformité à l’aide de carte de contrôle. Cependant, l’annexe nationale précise que, pour les bétons prêts à l’emploi et les bétons fabriqués sur chantier, cette méthode est considérée comme une méthode utile de suivi de production mais n’est pas acceptée comme critère de conformité. Elle peut, en revanche, être utilisée pour la conformité des éléments préfabriqués.

Travaux géotechniques spéciaux

La norme précise les exigences complémentaires relatives à la spécification et à la conformité du béton utilisé dans : les pieux forés réalisés conformément à l’EN 1536 ; les parois moulées réalisées conformément à l’EN 1538 ; les pieux avec refoulement de sol exécutés en place conformément à l’EN 12699 ; et les micropieux réalisés conformément à l’EN 14199.
Elle spécifie aussi un certain nombre d’exigences sur les constituants, sur les teneurs minimales en ciment et en fines, et sur les valeurs cibles de consistance.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Nombre de résultats d’essais pour le béton à propriétés spécifiées inférieur à 35 par trimestre.
(2) Nombre de résultats d’essais pour le béton à propriétés spécifiées égal ou supérieur à 35 par trimestre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X