Annuel aménagement

La nature au coeur des nouveaux bureaux

En matière d’aménagement tertiaire, la combinaison classique de type « bench » (plateau et assise) devient obsolète. Et ce pour plusieurs raisons. L’accélération incessante des cycles d’évolution de l’entreprise qui amène à une adaptation croissante des postes de travail. Le décloisonnement du management, symbolisé par les bureaux paysagers, qui revisite l’organisation pyramidale au profit d’une collaboration transversale supposée plus spontanée. Enfin, l’avènement des technologies nomades qui permettent à l’usager d’investir à son profit les espaces périphériques (accueil, cafétéria, couloirs…) pour accomplir sa tâche. Les solutions proposées par les concepteurs entendent (re)replacer l’homme dans un environnement plus favorable à sa santé, où la nature effectue son retour, manière aussi de réduire le stress et les risques d’absentéisme pour maladie. Chez les industriels, les agenceurs et les dirigeants d’entreprise, la sensibilisation progresse sur le sujet. Du côté des industriels, l’engagement en faveur du « durable », via la réduction des nuisances, avance. Des démarches validées par des certifications, « Cradle to cradle » (ou C2C, « du berceau au berceau ») et « Leed », dont l’obtention apparaît incontournable. Les paramètres de qualité de l’air intérieur font également l’objet d’étiquetage via les fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES), ou de reconnaissances « Indoor climate », « Greenguard », etc. Chez les agenceurs, le changement de posture de l’utilisateur au cours de la journée est favorisé par des mises en œuvre dynamiques destinées à stimuler la créativité. L’open space est ainsi ponctué de zones pour s’isoler, qui proposent des mobiliers hybrides, tabourets « assis-debout », canapés d’attente équipés d’appuis pour ordinateurs… La porosité entre le dedans et le dehors s’accroît. Les mobiliers d’extérieur et les claustras végétalisés pénètrent les intérieurs, et le travail au-dehors devient parfois même une option. Enfin, du côté des dirigeants, l’aménagement des bureaux se fait terrain d’expérimentation en vue d’améliorer la productivité. L’« urban farming » – la culture potagère en entreprise – a ainsi fait son apparition à la faveur d’une pause-détente qui annonce l’ère d’un bureau plus fertile… Sélection de produits pour se mettre au vert.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X