Régions Aix-Marseille

La métropole mise sur les logements sociaux

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

La métropole d’Aix-Marseille-Provence (AMP) ambitionne de construire pas moins de 29 241 logements sociaux d’ici à la fin de l’année 2022. Ce chiffre figure dans la délibération cadre relative à la gestion déléguée des aides à la pierre votée le 31 mars par le conseil métropolitain.

Conforme aux objectifs de rattrapage de la loi SRU, il marque un sérieux changement de braquet par rapport au rythme de production passé au sein de l’aire urbaine (92 communes) de la deuxième ville de France : il prévoit ainsi la réalisation de 4 873 logements par an en moyenne, un niveau nettement supérieur à celui enregistré jusque-là sur le territoire (2 700 HLM par an en moyenne entre 2011 et 2015, selon la Dreal).

Forte demande. Pour tenir cette cadence, la métropole met 141 millions d’euros sur la table sur six ans et l’Etat une enveloppe de crédits de 86 millions (soit 14,3 millions par an en moyenne). Une manne qu’il appartiendra à la métropole de réinjecter dans les projets de construction des bailleurs sociaux. Avec un bémol : ces financements ne seront fléchés que vers les prêts locatifs aidés d’intégration (PLAI), les logements les plus sociaux.

Avec 151 000 logements, le parc HLM d’AMP ne représente que 19 % du parc de résidences principales, loin du seuil légal de 25 %. De plus, la répartition de cette offre n’est pas homogène sur le territoire : six communes sont largement excédentaires, quand 60 sont déficitaires. Résultat : la pression de la demande est forte avec, en moyenne, seulement une attribution pour sept dossiers de demande déposés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X