Grand Paris Gouvernance

La métropole achève son mercato

La métropole du Grand Paris s’installe peu à peu dans un mode de fonctionnement normal. Neuf mois après la création ex nihilo de ce nouvel établissement public de coopération intercommunale, son président, Patrick Ollier, et son directeur général des services, Thomas Degos, peuvent s’appuyer sur une quinzaine de collaborateurs. L’équipe en comptera 27 au total, au moins dans un premier temps.

Plusieurs postes de direction sont occupés par d’anciens membres de la mission de préfiguration, dissoute le 30 juin. C’est notamment le cas de Patrice Bécu (directeur général adjoint), Valérie Lenain (aménagement et urbanisme), Nicolas Rolland (environnement et développement durable) et Séverine Rommé (innovations et coopérations territoriales). Hors fonctions support, le staff de direction se compose aussi de Ghislain Gomart (développement économique et attractivité), qui fut notamment directeur général d’Expofrance 2025, et de Martin Guespereau, chargé du projet « Inventons la Métropole du Grand Paris », précédemment chargé de mission auprès du secrétaire général du ministère de l’Ecologie. Quant à Matthieu Beigbeder, conseiller du président, il vient de la mairie de Rueil-Malmaison.
Actuellement accueillie dans les bureaux de la mission de préfiguration, l’équipe emménagera courant octobre dans ses propres locaux, avenue Pierre-Mendès-France (XIIIe arrondissement). En revanche, les réunions du conseil de la métropole se tiendront dans l’hémicycle du conseil régional, rue Barbet-de-Jouy (VIIe arr.). Les 209 élus métropolitains devraient s’y retrouver le 30 septembre pour la séance de rentrée.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X