Outillage et équipement

La mécanisation, avenir de la finition ?

Ralentie par la crise de la construction, la mécanisation, même avec des bénéfices évidents, a encore du mal à progresser dans le secteur de la finition.

« J’ai développé la mécanisation de la peinture par pulvérisation haute ou basse pression, en raison de l’augmentation de supports de plaques de plâtre, explique Jean-Louis Aillaud, dirigeant d’Arnaud Peinture, entreprise de 17 salariés à Gap (05). Grâce à une presse chauffante, nous avons gagné des chantiers, notamment pour la peinture de bardages métalliques pour les supermarchés. »

Si l’application « airless » constitue un accélérateur de la mécanisation, celle-ci n’est pas...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5813 du 24/04/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X