chantier FAUCHAGE

La mécanique autrichienne se marie avec l’ingéniosité française

Mots clés : PME - Politique de la ville

La fauche de talus en pente franchit un cap de sécurité et de confort avec Lintrac with Noremat, du nom de ses deux créateurs : l’autrichien Lindner et le français Noremat.

La PME de Ludres (banlieue de Nancy) en a démarré, ce printemps, la commercialisation exclusive sur le territoire français.

L’abaissement du centre de gravité et les quatre roues directrices offrent ses deux premiers arguments au nouveau modèle de tracteur de fauche, fruit d’une coopération lancée dès 2011 entre ses deux fabricants. Ces qualités renvoient au contexte alpin dans lequel se développe le partenaire autrichien. Déjà en 2014, l’ancêtre de Lintrac with Noremat, baptisé « Lintrac », présentait ces deux caractéristiques vitales pour les travaux en pente : à moins de 1 m de hauteur, le centre de gravité du tracteur compact lui offre une stabilité remarquable, renforcée encore par le mode crabe qui permet d’attaquer des talus dont la pente atteint jusqu’à 60 %.

« Moins on occupe la chaussée, et plus on gagne en compétitivité : le balisage représente jusqu’à la moitié des coûts des chantiers », commente Christophe Bachmann, directeur général de Noremat. Déclenchées automatiquement quand le rayon de braquage dépasse 15°, les quatre roues motrices ajoutent la maniabilité à la stabilité, sans aucune concession à la sécurité : en mode fauchage, la machine repasse automatiquement à deux roues motrices. Les autorités techniques autrichiennes ont validé le concept : « L’homologation du BLT, c’est l’équivalent de...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 400 du 16/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X