Autres BIM d’or 2015

La maquette numérique s’adapte à tous les usages

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide

La deuxième édition des BIM d’or a récompensé dix équipes férues de travail collaboratif lors de la cérémonie qui s’est tenue le 16 septembre, à Paris. Le jury, réuni le jour même sous la présidence de l’architecte Emmanuel Coste, lauréat de la première édition l’an dernier, a décerné le BIM d’or 2015 à la future Ecole normale supérieure (ENS) de Cachan de Gif-sur-Yvette (Essonne), un projet conçu par l’agence Renzo Piano Building Workshop, architecte.
Le prix a été remis par Bertrand Delcambre, ambassadeur du numérique dans le bâtiment, qui a rappelé l’importance du digital pour booster la compétitivité des entreprises et moderniser les filières de la construction. Il a d’ailleurs insisté sur « la nécessité d’embarquer l’ensemble des professionnels dans le sujet du numérique dès maintenant ». Par ailleurs, neuf BIM d’argent ont été remis dans autant de catégories (lire pages suivantes), dont quatre nouvelles qui concernent les infrastructures, les projets à l’international d’équipes françaises, les démarches des industriels et des initiatives étudiantes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

LE JURY : Emmanuel Coste, président du jury, architecte et lauréat du premier BIM d’or en 2014. Gilles Charbonnel, président de Cinov Construction. Emmanuel Di Giacomo, responsable du développement de l’écosystème BIM en Europe chez Autodesk. Olivier Duriez, chef de produit chez Prosys. Olivier Gaudard, président du groupe Archimen. Antoine Hudin, rédacteur en chef des « Cahiers techniques du bâtiment ». Christophe Lheureux, directeur délégué à la maîtrise d’ouvrage chez Immobilière 3F. Annalisa de Maestri, déléguée générale de BIM France. Patrick Morand, directeur des technologies de l’information et de la diffusion du savoir au CSTB. Thibaut Robert, architecte de l’agence L-BA. Bruno Slama, président de Mediaconstruct. Xavier Soule, président-directeur général d’Abvent.

ENCADRE

BIM d’or - La nouvelle ENS Cachan de Paris-Saclay remporte le BIM d’or

C’est la future Ecole normale supérieure (ENS) de Cachan qui a remporté le BIM d’or 2015. L’ensemble, qui fera partie intégrante du campus Paris-Saclay (Essonne), a été conçu dès le départ en BIM par l’agence Renzo Piano Building Workshop, avec une brochette de cotraitants : Après la Pluie, AIA Ingénierie, Sletec Ingénierie, RFR Group, Franck Boutté Consultants, BeGC et Peutz & Associés.
Sur ce projet, le jury a apprécié la construction d’une maquette numérique par zone et le caractère collaboratif à distance sur les différentes maquettes. Grâce à la réalisation des études de conception en BIM par les équipes de maîtrise d’œuvre, les architectes peuvent aujourd’hui collaborer en temps réel grâce à des serveurs distants. De même, les bureaux d’études échangent quotidiennement des fichiers, sous forme de maquette numérique ou de données, de façon automatisée.

ENCADRE

Projet inférieur à 5 000 m2 - CMenier associe objets BIM et économie du projet

L’agence CMenier a remporté un BIM d’argent pour son projet de dix logements en accession à Dinan (Côtes-d’Armor). Le jury a apprécié la démarche qui convertit tous les objets – mur, dalle, cloison, éléments de charpente, appuis de fenêtre, appareils sanitaires… – en objets quantifiables et exportables au format ouvert IFC. L’ensemble a été associé à un logiciel d’économie du bâtiment afin d’estimer les coûts en temps réel. L’interaction avec tous les corps de métier a permis de repérer les conflits.

ENCADRE

Neuf entre 5 000 et 40 000 m2 - Habitat 76 impulse une dynamique collaborative

Le bailleur social Habitat 76 a remporté un BIM d’argent pour la construction de 53 logements collectifs à Rouen (Seine-Maritime). Le projet a séduit le jury par l’implication forte du maître d’ouvrage, qui a impulsé une dynamique collaborative en exigeant une maquette numérique et la production d’un dossier des ouvrages exécutés (DOE) au format IFC. Le maître d’œuvre CBA Architecture a contribué à la mise en place des process collaboratifs avec Sogea Nord-Ouest.

ENCADRE

Rénovation entre 5 000 et 40 000 m2 - Le tribunal administratif de Lille passé au scanner 3D

Cirmad Nord, Sintive Architectes et Bouygues Bâtiment Nord-Est ont reçu un BIM d’argent pour les apports du scanner 3D à la maquette numérique. Sur cette opération, le nuage de points a servi à établir des plans intégrant toutes les contraintes de la réhabilitation : déformées de planchers, conduits de cheminées, murs hors d’aplomb…
Le témoin numérique ainsi produit a facilité la validation du projet par les architectes des Bâtiments de France.

ENCADRE

Projet neuf supérieur à 40 000 m2 - BIM monitoring à l’hôpital d’Ajaccio

L’équipe formée par le Centre hospitalier d’Ajaccio (maître d’ouvrage), AART Farah Architectes Associés et l’entreprise Inso a reçu un BIM d’argent pour le projet du nouveau centre hospitalier « Notre-Dame de la Miséricorde ». Outre la complexité technique propre à un chantier hospitalier de cette ampleur (50 000 m²), le projet est situé dans une zone sismique. Le maître d’ouvrage a donc exigé le BIM comme aide à la construction, mais aussi comme aide à l’exploitation. La continuité de la démarche a plu au jury.

ENCADRE

Etudiants - François Bourdon relie les objets connectés au BIM

François Bourdon, étudiant à l’université de Rennes, a reçu un BIM d’argent pour son travail sur la mise en relation du BIM avec les objets connectés. Ces travaux, menés en partenariat avec la société Coméode, doivent améliorer la compréhension des plans de bâtiments grâce à la représentation en 3D. A plus long terme, la connexion des objets dans une architecture collaborative BIM devrait fournir de nouveaux services pour l’exploitation du bâtiment.

ENCADRE

Infrastructure - Extension des IFC à la rocade L2

Grâce à l’extension des IFC au domaine des infrastructures, la rocade L2 à Marseille (Bouches-du-Rhône) a été primée. Le BIM, mis en place par la société de la rocade L2, Egis et le GIE constructeur L2, a été utilisé pour gérer les multiples contraintes du site telles que les ouvrages existants et la voirie, mais aussi les nombreux réseaux souterrains (adduction d’eau potable, eaux pluviales, gaz…). Par ailleurs, le processus de gestion et de validation des informations a été pensé en vue de sa réutilisation sur d’autres projets.

ENCADRE

International - BIM niveau 3 à l’hôpital de Zurich

L’utilisation du BIM niveau 3, c’est-à-dire avec un partage en temps réel de la maquette numérique par tous les acteurs du projet – Spital Limmattal (MOA), Brunet Saunier Architecture, Losinger-Marazzi… – vaut à l’hôpital Limmattal à Zurich (Suisse) son BIM d’argent.
Pour ce projet, qui rassemble un hôpital neuf et une clinique privée de 48 000 m2, le cycle de synthèse en 3D génère des exports en IFC à partir de la maquette de l’architecte. Ces derniers sont ensuite utilisés par les autres intervenants du projet afin de construire leurs propres études.

ENCADRE

Industriel - Démarche simple et pragmatique pour Siplast

Siplast a reçu un BIM d’argent pour la mise au point, en partenariat avec Polantis, d’objets modélisés pour le BIM. L’industriel a, en effet, choisi de numériser sa gamme « Silver », qui se décline en trois solutions principales : une étanchéité de toiture autoprotégée, une étanchéité sous protection lourde ou dalles sur plots, et une solution végétalisée. L’industriel prévoit de numériser l’ensemble de sa gamme dans les prochaines années.

ENCADRE

Projet supérieur à 40 000 m² en rénovation - OpenBIM à l’honneur sur l’îlot Fontenoy-Ségur à Paris

La restructuration de l’îlot Fontenoy-Ségur, à Paris, porte sur la remise aux normes en matière d’accessibilité, de sécurité incendie, etc., de deux bâtiments. Une fois restructuré, l’îlot de 46 000 m² accueillira 2 300 postes de travail. Pour cette opération, les équipes de Sogélym Ingénierie (MOA), Braun + Associés Architectes et de l’entreprise Campenon Bernard Construction ont mis en place une méthodologie poussée sur l’export des informations au format IFC. C’est notamment la volonté de collaborer en OpenBIM qui a séduit le jury.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X