Autres 1983

LA MAISON DE POUPÉE DE JEAN NOUVEL

Mots clés : Architecte

Perdu dans la question de l’objet, le postmodernisme, à son heure de gloire, encourage le croisement de l’architecture et du design pour engendrer des objets semblables à des architectures miniatures et des architectures en forme d’immenses objets. On pouvait habiter dans les sacs de Nathalie Du Pasquier comme dans les cabines de plage d’Aldo Rossi. Ettore Sottsass dessinait son étagère Carlton comme ses cabines d’essayage pour les magasins Esprit, tout en imaginant sur le même modèle un gratte-ciel à Dallas. Michael Graves passait sans transition du salon de maquillage à la grande bibliothèque publique. Sans parler de la vaisselle pour Swid Powell ou Alessi, à laquelle tous s’essayèrent, de Robert Venturi à Stanley Tigerman, ce dernier empruntant d’ailleurs une voie originale : d’un service à thé, il tira en 1983 une maison de week-end dans le Michigan.

Trilogie magique

1983, c’est aussi l’année où la revue Architectural Design publie les résultats de son appel à idées lancé autour de la « maison de poupée ». Les Français répondent en nombre (24), juste derrière les Anglais (58) et les Américains (40). Jean Nouvel en profite pour exprimer un condensé en « rouge et noir...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 262 du 14/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X