Architecture Travaux souterrains

La ligne 4 se dessine en étanchéité projetée

Mots clés : Etanchéité - Travaux publics

Pour la première fois en travaux neufs, une solution alternative a été mise en œuvre.

Résultat : un chantier plus rapide et économique.

A côté du Grand Paris Express – futur métro de la région parisienne -, le sous-sol francilien connaît d’autres travaux d’envergure où l’innovation se loge dans la réalisation même du génie civil. Illustration en est faite dans le cadre des travaux de prolongement de la ligne 4 du métro, au sud de Paris. D’ici à 2020, deux nouvelles stations prendront place dans un tunnel de 770 m de long construit, depuis avril 2015, au-delà de la station existante Mairie-de-Montrouge (Hauts-de-Seine). C’est sur ce lot, pour la construction de la future station Verdun-Sud, que les entreprises intervenantes, menées par Spie Batignolles TPCI, mettent en œuvre, pour la première fois en travaux neufs, un système d’étanchéité projeté continu (SEPC) : le MasterSeal 345 du groupe BASF.

« Il s’agit d’un complexe d’étanchéité alternatif aux procédés traditionnels à base de géomembrane PVC, qui a la particularité de se manipuler très facilement – au rythme moyen de 800 à 1 000 m² par poste de huit heures avec trois compagnons – sur les bétons de soutènement...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5949 du 17/11/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X