Réglementation Contrats

« La garantie de performance énergétique améliore les méthodes de travail des acteurs »

Mots clés : Efficacité énergétique - Réglementation thermique et énergétique

Michel Jouvent, délégué général d’Apogée

La garantie de performance énergétique (GPE) s’installe dans le paysage du BTP. Le point avec Michel Jouvent, délégué général d’Apogée (association professionnelle qui vise à perfectionner le management immobilier) et coauteur de deux rapports sur la GPE pour le Plan bâtiment durable en 2012 et 2013.

La garantie de performance énergétique décolle-t-elle ?

Depuis la publication des rapports destinés à définir et populariser la GPE, il y a eu une véritable mobilisation. On est sorti de la phase « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent », les acteurs n’hésitent plus à prendre de véritables engagements de performance énergétique. Et la GPE est multi-usages : elle est employée aussi bien dans le logement privé que dans le logement social, le tertiaire ou encore les bâtiments publics…

Dans quels types de contrats la GPE se loge-t-elle ?

On la trouve dans des contrats de partenariat, mais aussi dans des CREM et des REM (1), dans des contrats de performance énergétique… Sans oublier des formules plus sophistiquées, comme la société publique locale « Oser », en Rhône-Alpes, qui conduit des opérations dans le cadre de baux emphytéotiques conclus avec des collectivités...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5871 du 03/06/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X