Territoires Lyon

La fondation Fourvière donne un nouvel élan à la basilique

Mots clés : Établissements de culte, funéraire

Mieux accueillir les 2,5 millions de visiteurs annuels sur le site de la basilique Notre-Dame-de-Fourvière, telle est l’ambition de la fondation Fourvière, propriétaire des lieux, en lançant un vaste projet d’aménagement, estimé à 16 millions d’euros. C’est l’agence Sud Architectes, accompagnée de Didier Repellin, architecte en chef des Monuments historiques, qui sera à la manœuvre sur ce site remarquable. « Depuis 70 ans, aucuns travaux en dehors de la basilique n’ont été conduits, souligne Bertrand de Lagarde, président de Sud Architectes. Site le plus visité de la moitié sud de la France, Fourvière a la capacité d’accroître l’attractivité de la ville et donner l’envie aux visiteurs de rester. »

Premiers travaux d’ici à un an.

Le projet, conduit en deux phases, débutera par la restauration des immeubles existants comme la maison des Chapelains, au nord du site, et la Maison Carrée, au sud. Les travaux de la Maison Carrée consisteront en une remise en état des façades, de la toiture, du chauffage… et en une réorganisation des espaces qui accueilleront les bureaux de fondation, des logements et un centre de conférence. La Maison des Chapelains sera réaménagée en restaurant- table d’hôtes au rez-de-chaussée et en 10 studios dans les étages. Au total, cinq points de restauration seront implantés sur le site. Les premiers travaux devraient débuter d’ici à un an.

Une deuxième phase est à l’étude avec notamment la construction de bâtiments sur l’esplanade ou sur le parking sud. « Ces constructions nouvelles sur des surfaces qualifiées de sensibles demandent des études patrimoniales plus approfondies, des concertations plus complexes. Nous envisageons, en relation avec la Drac [direction régionale des affaires culturelles, NDLR] et les différents services, l’établissement d’un schéma directeur du site d’ici à un an, schéma à partir duquel les architectes pourront travailler », souligne le maître d’ouvrage. Sous l’actuel parvis, le projet prévoit l’implantation d’un grand amphithéâtre, d’un restaurant bistronomique et d’un lieu d’exposition permanente. Les arcades seront alors vitrées pour ouvrir ce lieu sur les jardins. Le dépôt du permis de construire n’interviendra pas avant un an. Le site de la basilique sera aussi dégagé de la présence des voitures ; le projet prévoit, en effet, la création d’une centaine de places sous la Maison Carrée.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X