Régions Haute-Saône

La filature de Ronchamp tisse sa nouvelle vie

Emblème de la ville d’« en bas » moins célèbre que la chapelle Notre-Dame-du-Haut de Le Corbusier, l’ancienne filature de Ronchamp (Haute-Saône) se transforme en un vaste espace culturel, sportif (gymnase de 300 places), artistique et économique. Réalisée à partir des 9 000 m2 d’origine, la première tranche de 6 300 m2, combinant démolitions, juillet. Propriétaire depuis 2010, la communauté de communes Rahin et Chérimont y a consacré 5,6 millions d’euros, dont 60 % subventionnés.

Lauréat du dialogue compétitif, Atelier Cité Architecture (ACA) a créé un lieu ouvert sur la commune et les territoires voisins, en s’appuyant sur les sheds caractéristiques du XIXe siècle et sur la création d’une « cour des artisans ». La seconde tranche qui démarre accentuera la vocation de liaison du site, grâce à la voie verte qui sera aménagée le long de l’ancien canal usinier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X