Repères

La fièvre du BIM

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide

Le secteur du bâtiment en France est pris d’une fièvre. Le virus qui en est la cause s’appelle « BIM ». Ses symptômes : affolement général, sensation d’angoisse, exaltation… Chacun, en connaissance de cause ou non, a son mot à dire.
Aujourd’hui, certaines opérations ne sont plus pensables sans ces outils numériques si riches de données et la démarche collaborative qui les accompagne. Je pense notamment à la fondation Louis-Vuitton, à Paris. Le BIM facilite le processus de réalisation et la collaboration et nous donne une nouvelle vision du bâtiment, dynamique non seulement pendant la conception, mais aussi tout au long de son exploitation. Toutefois, la majorité des projets peut encore être conçue et réalisée sans BIM, avec une qualité et un coût raisonnable.
Ceux qui ont suivi comme moi l’évolution depuis la planche à dessin jusqu’au BIM me rejoindront : nous avons gagné en précision, en information, en facilité de...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 345 du 21/10/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X