Enjeux Ubérisation

La FFB veut remettre les plates-formes à plat

La Fédération française du bâtiment (FFB) a annoncé avoir interpellé le ministère de l’Economie pour que soient davantage encadrées les plates-formes numériques. Celles-ci se proposent de faire l’intermédiaire entre particuliers et entreprises.

L’organisation professionnelle demande notamment à ce qu’un contrôle effectif des qualifications et des assurances des offreurs de prestations soit imposé à ce type de sites.

« Ces plates-formes contribuent au développement du travail au noir », estime par ailleurs la FFB.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X