Produits

La double-flux, l’atout qualité de l’air

Mots clés : Air

Trop souvent ignorée, la (mauvaise) qualité de l’air intérieur peut être améliorée efficacement grâce à la ventilation double flux. En attendant un coup de pouce réglementaire.

En France, un arrêté du 24 mars 1982 s’intéresse à l’aération des logements. Pour la première fois, la réglementation intègre la notion de qualité de l’air intérieur (QAI). Mais il s’agissait alors de protéger les bâtiments contre l’humidité et les moisissures. Depuis, « la réglementation est restée figée en préconisant des ventilations simple flux ou hygrométrique, alerte Rodolphe Cherruault, directeur commercial chez Zehnder Group France. Or, les débits et taux de renouvellement d’air sont insuffisants pour évacuer les polluants dangereux pour la santé contenus dans les logements. » La RT 2012, « en rendant les bâtiments neufs étanches à l’air, a renforcé la nécessite de venti ler », ajoute Marc Brevière, directeur du marketing et de la communication du groupe Aldes. En parallèle, des capteurs ont été développés et la notion de QAI pour les occupants a émergé. Il était temps.

Principe. En 2012, en Europe, quelque 117 200 décès ont été imputables à la pollution de l’air intérieur, selon l’Organisation mondiale de...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 430 du 10/05/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X