Autres

La Défense crève la dalle

Mots clés : Dallage - Réglementation - Urbanisme - aménagement urbain

Defacto, l’établissement gestionnaire du quartier d’affaires, va lancer des appels d’offres pour aménager trois espaces sous dalle.

Quatre investisseurs-exploitants ont été sélectionnés par Defacto, l’établissement public de gestion de La Défense, pour aménager About Est, un belvédère de 1 500 m² situé sous la dalle du quartier d’affaires. Le groupement (Avec Investissements, Green Food Development, Liquid Corp et M) va créer un espace de restauration et d’afterwork pour 5 millions d’euros. En décembre dernier, Banimmo a été choisi pour lancer une offre gastronomique nommée Table Square (restaurant, bar, portage de plateaux…) à la place de l’établissement Le Bistrot à vin (400 m² en surface et 3 000 m² sous dalle). Avec une mise de 20 millions, Banimmo percera la dalle pour y faire entrer la lumière naturelle.

Une « cathédrale engloutie ».

Au total, Defacto compte aménager 40 000 à 45 000 m² d’espaces sous dalle pour développer de nouveaux services (infrastructures de loisirs, tiers-lieux…). « J’attire les investisseurs en leur proposant l’aménagement des volumes à fleur de dalle pour les inciter à s’intéresser aux surfaces plus grandes, mais situées plus en profondeur et qui supposent des investissements plus importants », explique Marie-Célie Guillaume, directrice générale de Defacto, qui est à la recherche de nouvelles recettes. En 2016, l’établissement lancera plusieurs appels d’offres pour restructurer trois espaces distincts : l’« atelier » et ses 2 500 m² aménageables (12 m sous poutre) situés à 18 m de profondeur ; la « cathédrale engloutie », également à 18 m sous dalle, qui englobe 6 400 m² sur trois niveaux (11 m sous poutre) et enfin les « bassins », cinq volumes de 4 600 m² au total, à 20 m sous dalle (7 m sous poutre). A chaque fois, Defacto proposera des concessions de cinquante-cinq ans. « Nous sélectionnons des groupements d’entreprises composés d’un partenaire financier, d’un cabinet d’architecture et d’un exploitant, précise la DG. Le loyer se compose d’une part fixe et d’une autre variable, dont le pourcentage dépend des recettes anticipées et de la mise initiale. Mais Defacto peut également investir. » Marie-Célie Guillaume entend se nourrir des bonnes idées : « Si l’on me propose de créer une salle de conférences, ça ne m’intéressera pas. » Pour gagner le marché, il faudra avoir des projets décalés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

40 000 à 45 000 m² aménageables sous la dalle de La Défense.
11 volumes identifiés au total.

Contact : François Bourvic – fbourvic@defacto.fr – 01 46 93 19 00

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X