Gros œuvre

La cure des bétons : une étape clé pour éviter les sinistres

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Béton - Dallage - Maison individuelle

Systématique avec les dallages industriels, la cure du béton peine à se généraliser lors de la réalisation de dalles, dallages et chapes en maison individuelle. Économique et simple, elle permet de se prémunir de lourds litiges.

Que ce soit en intérieur ou en extérieur, les surfaces à base cimentaire ont une humidité à 100 % au moment de leur coulage. CQFD : l’eau va s’évaporer, et la surface des dalles, dallages ou chapes, sera d’autant plus exposée si l’environnement est chaud ou venteux. Cette étape, appelée dessiccation, endommage la qualité des sols béton si elle est trop rapide. Elle entraîne un phénomène de faïençage ou de fissuration et génère des désordres très onéreux quand il faut totalement refaire l’ouvrage. La solution : réaliser une cure pour s’opposer à l’évaporation contenue dans le béton pendant la phase de durcissement et celui-ci arrive à maturation dans les meilleures conditions.

L’intérêt des produits de cure pour béton est évident. Or,...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5756 du 21/03/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X