Enjeux Energie

La croissance verte mise en Bourse

Les ministres des Finances Michel Sapin et de l’Environnement Ségolène Royal ont lancé le 3 janvier le processus pour l’émission de la première obligation verte souveraine française. Il s’agit d’un emprunt émis auprès d’investisseurs destiné à financer des projets à vocation environnementale . Le gouvernement a identifié 10 milliards d’euros de dépenses potentiellement éligibles. Un tiers d’entre elles concernent le bâtiment. Et parmi celles-ci, figurent notamment le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) – qui a représenté un coût pour l’Etat de 1,6 milliard d’euros en 2016 – ou encore le volet « Ville de demain – Eco Cités » du programme d’investissements d’avenir, évalué à 668 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X