Enjeux Energie

La croissance verte mise en Bourse

Les ministres des Finances Michel Sapin et de l’Environnement Ségolène Royal ont lancé le 3 janvier le processus pour l’émission de la première obligation verte souveraine française. Il s’agit d’un emprunt émis auprès d’investisseurs destiné à financer des projets à vocation environnementale . Le gouvernement a identifié 10 milliards d’euros de dépenses potentiellement éligibles. Un tiers d’entre elles concernent le bâtiment. Et parmi celles-ci, figurent notamment le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) – qui a représenté un coût pour l’Etat de 1,6 milliard d’euros en 2016 – ou encore le volet « Ville de demain – Eco Cités » du programme d’investissements d’avenir, évalué à 668 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X