Régions Pays de la Loire

La clause Molière renforcée… mais pas appliquée

Qualifiée de « discriminatoire et antieuropéenne » par l’opposition de gauche lors de la dernière session du conseil régional, la clause Molière adoptée en avril dernier sera renforcée. L’objet implicite de la clause est d’imposer la langue française sur les chantiers pour limiter l’emploi de travailleurs détachés. Bruno Retailleau, président (LR) du conseil régional, souhaite désormais « imposer aux entreprises titulaires des marchés régionaux qu’elles recourent à un interprète chargé...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5915 du 31/03/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X