Régions Valenciennes

La cité des congrès gagne sa course contre la montre

« Nous avons commencé vite, continué en courant et fini en sprint », résume avec humour Olivier Grison, l’ingénieur

travaux de Chabanne + Partenaires qui a suivi le chantier. Inauguré le 27 janvier à Anzin, près de Valenciennes, le tout nouveau palais des congrès de 15 000 m2 avait été programmé dans un délai très court et a dû affronter des déboires dès le début du chantier avec la découverte sur l’ancienne friche de Vallourec de pollution des sols et de morceaux de bétons enfouis jusqu’à 8 m. La ténacité des équipes et l’implication du maître d’ouvrage sur la fin du chantier ont permis d’aplanir les obstacles afin que l’ambitieux bâtiment puisse accueillir, juste dans les délais, les vœux de la Métropole.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X