Marketing-Achat

La chimie se glisse dans tous les interstices

Mots clés : Enduit et colles - Gros oeuvre - Produits et matériaux

Les industriels des colles, mortiers et autres enduits viennent appuyer le gros œuvre, soumis à des contraintes en termes économiques et environnementaux.

L’avenir de la chimie du bâtiment se présente sous les meilleurs auspices. Les fabricants de colles, adhésifs, enduits et adjuvants jouent un rôle clé dans le secteur du gros œuvre, et les professionnels, maçons ou charpentiers, doivent relever plusieurs défis.

De la RT à la RBD. Tout d’abord, il faut gagner en productivité et en compétitivité pour effacer la crise. S’y ajoute l’obligation de diminuer la pénibilité sur les chantiers. Et la liste des contraintes s’allonge. La future réglementation RT 2020, ou Réflexion Bâtiment durable (RBD), prévoit que les bâtiments neufs devront produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment, veilleront au confort des oc-cupants et limiteront l’empreinte environnementale.
Ponts thermiques. La RBD prendra la relève de l’actuelle RT 2012, qui, pour mémoire, limite la consommation des constructions neuves à 50 kW/(m².an). Dans cette perspective, elle impose d’isoler le bâtiment et de limiter les déperditions thermiques à 1 m3/h/m² pour les logements collectifs et 0,6 m3/h/m² pour les maisons...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 417 du 08/04/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X