Régions Haut-Rhin

La centrale se glisse dans le Vieux Rhin

« Donner de l’architecture à un ouvrage technique en l’inscrivant dans son paysage naturel », telle est l’approche retenue conjointement par l’agence DRLW et l’Atelier Villes & Paysages pour dessiner la nouvelle centrale hydraulique de Kembs (Haut-Rhin). D’un coût de 50 millions d’euros, l’infrastructure de 8,4 mégawatts pilotée par un bâtiment de 1 900 m2 vient turbiner l’eau pour la restituer dans le Vieux Rhin et en réguler le débit pour sa renaturation. Le profil volontairement sobre de la façade en béton ménage des percements verticaux alignés sur la disposition des turbines. L’acier Corten a été choisi pour procurer aux clôtures une esthétique en rupture avec le basique grillage technique. Les murs en gabions alimentés en galets du Rhin aménagent des terrasses pour les promeneurs et accompagnent le dénivelé du site.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X