Régions Paris

La Butte aux Cailles chauffe sa piscine au numérique

Mots clés : Établissements sportifs couverts - Etat et collectivités locales - Politique du logement

– 1,5 Md € Baisse cumulée de la dotation globale de fonctionnement des collectivités franciliennes entre 2012 et 2017.

4 arrondissements parisiens (Ier, IVe, VIe et VIIe ) où le prix de vente des appartements anciens dépasse 11 000 €/m2.

116 960 ventes d’appartements anciens en Ile-de-France entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017 (+ 13 % sur un an).

Elle est l’une des plus anciennes piscines de la capitale, mais aussi l’une des plus innovantes. Construite entre 1922 et 1924, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, la piscine de la Butte aux Cailles (Paris XIIIe ) dispose depuis la mimai d’un système de chauffage par chaudière numérique. Un procédé mis au point par Stimergy, une start-up grenobloise fondée et présidée par Christophe Perron.

Moins de CO2 émis. Dans les sous-sols de l’équipement sportif, un local technique de 200 m² abrite six cuves en inox contenant une centaine de serveurs qui baignent dans une huile minérale : les chaudières numériques. La chaleur dégagée est récupérée puis acheminée vers un échangeur d’énergie qui maintient à 27 °C les 700 m3 d’eau des trois bassins de la piscine (dont un bassin nordique ouvert en avril 2016). Le data center ne suffit toutefois pas à chauffer l’eau, notamment après la vidange des bassins. Au total, le dispositif devrait assurer 20 % des besoins, le reste provenant du réseau de la Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU). Il réduira, chaque année, de 45 tonnes les émissions de CO2 et de 250 MWh la consommation de chauffage.

D’un coût avoisinant les 100 000 euros, l’installation a été réalisée sous maîtrise d’ouvrage de la Ville de Paris (1), mais financée par Stimergy qui verse par ailleurs un loyer « très raisonnable » à la mairie pour la mise à disposition des lieux. En contrepartie, la start-up perçoit une rémunération de la part des entreprises qui louent ses serveurs. Son premier client est TeamTO, le n°1 des studios français indépendants d’animation 3D. « Nous doublons notre puissance de calcul tous les ans. Un film d’animation comme “Gus, petit oiseau, grand voyage” (2014) a exigé 500 000 heures de calcul. Ces chaudières numériques nous permettent d’alléger notre empreinte carbone », explique Jean-Baptiste Spieser, directeur technique de TeamTO. Stimergy revend à la Ville de Paris la chaleur numérique produite au prix équivalent de celui de la CPCU, soit 8 à 9 centimes d’euros le KWh.

Contrat de performance énergétique. Dans le cadre de son plan climat et du plan « Nager à Paris », la municipalité envisage d’équiper quatre autres piscines de ce dispositif : Roger-le-Gall (XIIe ), Armand-Massard (XVe ), La Plaine (XVe ) et Georges-Hermant (XIXe ). Comme le souligne Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris, « les piscines sont, de par leurs usages et leur ancienneté, les équipements les plus énergivores du parc municipal ». Elles affichent ainsi une consommation en énergie primaire de l’ordre de 1 300 kWh/m2. an contre 276 kWh/m2. an pour la moyenne des bâtiments municipaux, avec également des consommations d’eau élevées.

En février dernier, la Ville a lancé un contrat de performance énergétique (CPE) sous la forme d’un Crem (conception- réalisation-entretien-maintenance), portant sur six piscines dont celle de la Plaine. Objectifs : réduire la consommation d’énergie de 30 % et économiser 10 % d’eau. Au-delà des piscines, le procédé de la chaudière numérique semble avoir de l’avenir dans la capitale. La construction d’un data center dans le nouveau quartier Chapelle International est ainsi en projet, pour alimenter une boucle locale de la CPCU.

( 1 ) Entreprises : Dauphélec pour le lot électricité et Eiffage Energie pour le lot hydraulique .

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X