Electricité

La bioélectricité, ou comment limiter l’exposition aux ondes

Mots clés : Métier de la construction

La loi « Abeille » institue la sobriété face aux émissions des antennes relais, des portables et du WiFi. Aux électriciens de s’en saisir.

Avec la loi relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques (1), dite loi « Abeille », c’en est fini du WiFi dans les crèches. Et certains convertissent leur habitat à la bioélectricité, qui « est le fait de concevoir ou d’assainir une installation afin de réduire les champs électriques, magnétiques (CEM) et les hyperfréquences », explique Dominique Muller, gérant de Domelec.

Se protéger

...
Vous lisez un article de la revue MEI n° 5813 du 24/04/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X