Régions GRENOBLE

« La Belle électrique » monte le son

Les musiques amplifiées (techno, électro…) auront prochainement leur salle de concert à Grenoble. C’est sous le nom de la « Belle électrique » que ce bâtiment, conçu par Hérault Arnod Architectes, accueillera entre 60 et 80 concerts par an. Ce nouvel équipement, implanté sur l’ancien quartier industriel Bouchayer-Viallet, aura la forme d’un volume à cinq branches. « Nous avons opté pour une forme sans façade principale pour que le bâtiment s’adapte au développé du quartier », souligne Isabelle Hérault, architecte.

Le spectacle va commencer

Les cinq branches accueilleront différents espaces : loges des artistes, administration… Chacune d’entre elles sera traitée de façon équivalente « signifiant que chaque intervenant doit jouer son rôle pour que le spectacle fonctionne ». Les deux branches de devant s’ouvriront en porche pour mieux mettre en scène le public. L’une accueillera le hall d’entrée et la billetterie. L’autre, un restaurant avec une terrasse couverte. A l’arrière du bâtiment se trouveront les locaux techniques et un garage intérieur pour assurer le chargement-déchargement des matériels, sans nuisances pour les riverains.
Au centre du projet, la salle de concert (scène, gradins et bar) est dessinée comme une coquille asymétrique laissant une liberté d’occupation de l’espace. Selon sa configuration, elle déploiera de 400 à 900 places. En prolongement de la salle, le « chill-out » offrira un espace plus calme dans une atmosphère lounge. Depuis cet endroit, les spectateurs auront accès à des balcons extérieurs.
En référence au passé industriel du site, le bâtiment en béton sera recouvert d’une enveloppe constituée de bastaings en mélèze rappelant les traverses de chemin de fer. A l’arrière du bâtiment, une façade en verre courbe marquera la limite entre l’intérieur et l’extérieur. Dans la salle de concert un plafond en cablenet (résille de câbles tendus) assurera le déplacement des techniciens en toute sécurité. Pour l’acoustique de la salle 10 cm de laine de roche ont été posés, recouverts par du tissu noir tendu protégé par des planches ajourées.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Grenoble. Maîtrise d’œuvre : Hérault Arnod Architectes. Surface : 2 287 m² Shon. Coût des travaux : 6,3 millions d’euros HT (avec aménagements scénographiques).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X