Marketing-Achat

La bataille se joue dans les stocks

Produit multiusage et multiclient, facile à stocker même en extérieur, les plaques de polyuréthane doivent batailler pour trouver de la place face aux autres matériaux isolants. C’est pourtant l’enjeu du marché en neuf comme en rénovation.

« L e polyuréthane est le bon élève de la classe », selon Yves Pélissier, secrétaire général du Syndicat national du polyuréthane (SNPU), à propos de la conductivité thermique du PU. En tant que « produit à stoker », le polyuréthane mériterait aussi une bonne note. Des plaques rectangulaires, sur des palettes, gerbables, et entreposables en extérieur. Un lambda supérieur, c’est aussi un maximum de mètres carrés à isoler pour un espace minimal. Et c’est un produit multiusage et multiclients. « Le PU intéresse des menuisiers, des plaquistes en rénovation, mais aussi des maçons, des chauffagistes pour les planchers chauffants et des couvreurs en toiture-terrasse », remarque Julien Pesquet, directeur de Lefebvre Matériaux (négociant multispécialiste, CA de 3 M€ en Seine-Maritime).

« Cette polyvalence a d’abord séduit le négoce généraliste, confirme Matthieu Lechantre, directeur commercial et marketing de Soprema. Avant, nous étions tournés vers les négoces matériaux. Mais avec la vogue du plancher chauffant, encouragé par Vivrelec, nous sommes aussi chez les distributeurs en matériel électrique et les...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 406 du 29/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X