Autres

« L’Untec va aider les jeunes économistes de la construction à entrer dans le métier »

Mots clés : Métier de la construction

Entretien avec Pascal Asselin, président de l’Union nationale des économistes de la construction (Untec)

Pascal Asselin a été choisi par les 600 adhérents de l’Untec pour présider l’unique syndicat d’économistes de la construction en France. Il succède à Pierre Mit. Sa priorité pour la profession qui compte quelque 2 000 cabinets va aux formations initiale et continue pour mieux préparer l’avenir.

Votre élection le 3 juin à la présidence de l’Untec intervient alors que vous exercez déjà deux mandats pour la profession. Les conservez-vous ?

Oui, je conserve encore pour un an la présidence du Conseil européen des économistes de la construction (CEEC). A la tête de cette organisation qui fédère 15 pays, je travaille activement avec mes confrères européens à la création du Code de métré international « ICMS » (International Code of Measurement Standard) pour harmoniser les pratiques professionnelles. L’objectif est de mettre en place un outil de comparaison et de conversion de métrés. En revanche, mon élection met un terme à la présidence de la région Ile-de-France au sein de l’Untec.

Quel est votre programme pour votre mandat de trois ans ?

Ma priorité est que les adhérents de l’Untec soient toujours en mesure de répondre aux attentes de leurs clients. Cela signifie, dans notre environnement professionnel qui évolue en permanence, qu’ils soient formés en continu et reconnus par l’Organisme de qualification des économistes de la construction et des programmistes (Opqtecc). Cela signifie également que la profession se renouvelle avec de nouveaux adhérents et que l’Untec aide chaque année les 900 diplômés de la formation initiale à entrer dans la profession. Je mettrai d’ailleurs rapidement en place un « passeport jeune » pour faciliter les transitions entre le BTS, la licence, le master, et les cabinets d’économistes. Je veux aussi leur faire connaître la RICS (Royal Institution of Chartered Surveyor) pour que nos jeunes diplômés se préparent à répondre aux attentes des futurs clients étrangers.

Vers quelles formations continues les économistes doivent-ils s’orienter ?

La profession doit participer à la révolution numérique actuelle. Tant pour accompagner la dématérialisation de la comptabilité publique que pour mettre en place la maquette numérique (BIM) qui deviendra la norme dès 2017. Les économistes chevronnés, tout comme les jeunes qui entrent dans la profession, doivent être prêts à répondre à ces changements. C’est déjà le cas pour certains, mais l’Untec ne veut laisser personne sur le bord de la route.

Etes-vous confiant pour l’avenir de la profession ?

Le bâtiment a longtemps été regardé, à tort, comme une activité un peu ringarde. Avec les enjeux environnementaux et énergétiques actuels ce n’est plus le cas. Le secteur, très technique, fait une belle place à l’innovation et bénéficie d’un vrai dynamisme que la crise n’a pas étouffé. C’est important pour les jeunes qui sont en quête de sens dans leur vie professionnelle. Ne les décevons pas. Et préparons-les aux beaux métiers du bâtiment. Ouvrons aussi davantage les portes de nos entreprises aux femmes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

De la charpente à l’économie

Pascal Asselin, 51 ans, est titulaire d’un master en économie de la construction (EIFAC) acquis via la formation continue mise en place par l’Untec. Il a créé son entreprise « Asselin économiste » il y a 25 ans. Aujourd’hui installé à Dourdan (Essonne), son cabinet compte sept collaborateurs.
Descendant d’une famille de compagnons charpentiers depuis quatre générations (du côté de son père comme de sa mère), Pascal Asselin a débuté sur les chantiers de l’entreprise familiale de charpente dès l’âge de 16 ans. Implantée à Thouars (Deux-Sèvres), cette entreprise a été reprise par son frère jumeau François, par ailleurs président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X