Régions OISE

L’Opac quintuple ses investissements

Le bailleur, présent en Picardie et en Ile-de-France, célèbre le 27 septembre son 90 e anniversaire en réunissant ses services dans un nouveau siège HQE à Beauvais.

Depuis 2004 qu’il préside l’Opac, André Vantomme, vice-président du conseil général, a mis en place les outils qui facilitent le bouclage des opérations. « Nous avons quintuplé l’investissement pour répondre aux 24 000 demandes qui restent en instance dans l’Oise », expose-t-il. Le circuit est rodé : « L’établissement public foncier achète le terrain avec l’aide de la région et du département, et celui-ci accorde un bonus de 15 % aux communes s’engageant dans le logement social. » En 2010, 803 logements sont en cours de construction et mille à l’étude, soit 71,3 millions de commandes.

Des opérations labellisées HPE

André Vantomme démarche les maires ruraux pour proposer des baux emphytéotiques et distiller des petits programmes. En contrepartie, la mairie choisit ses locataires. Trois cents ventes en l’état futur d’achèvement (Vefa) ont été négociées l’an dernier. Pour la rénovation, l’Opac, certifié « Habitat et environnement réhabilitation », a rédigé un plan quinquennal d’entretien de 110,2 millions d’euros d’ici à 2012. Une équipe a été constituée pour adapter la salle de bains des locataires âgés.Les opérations neuves en cours vont de deux à cent logements et sont toutes labellisées haute performance énergétique (HPE) ou THPE. Les bâtiments basse consommation sont à l’étude.
Une charte de l’environnement complète le dispositif pour gérer l’énergie, l’eau, les déchets. « Nous travaillons avec 70 architectes et en entreprise générale au-delà d’une vingtaine de logements. Nous recherchons des bureaux d’études et des entreprises rodés sur le développement durable pour limiter les surcoûts que nous estimons entre 6 et 15 %. »
L’Opac montre l’exemple en s’offrant un siège HQE (haute qualité environnementale) qui va réunir tous les services à Beauvais. Parmi les programmes HPE, citons à Compiègne 80 logements conçus par Bellière Manière (10,9 millions), 60 logements conçus par Frain et Flament (8,3 millions) et à Saint-Leu-La-Forêt, un chantier de 50 logements dessiné par Archiapiade (6,9 millions).
En tant qu’AMO, l’Opac construit des maisons pour personnes âgées. A Etouy, il a choisi 2AD pour concevoir un internat pour autistes et le siège de l’Adapei (6,5 millions). Un permis du cabinet Simonneaux de Clermont est à l’étude pour la maison des handicapés du Cesap (17,7 millions).

Aide aux petites communes

Certifié ISO 9001 en aménagement, l’Opac accompagne les petites communes pour réaliser les études, rédiger le cahier des charges, définir le projet, le chiffrer et monter le tour de table. Sous contrat de mandat, le bailleur étudie la reconversion de huit hectares de friche industrielle à Balagny-sur-Thérain (Oise) et une ZAC en cœur d’habitations à Condren (Aisne).
« Pour ces villages, l’aménagement de telles surfaces est une affaire exorbitante, explique André Vantomme. L’Opac préfinance les études et nos chargés d’opération prennent le temps d’élaborer une approche environnementale et de faire émerger un projet d’aménagement cohérent que les élus ont plaisir à s’approprier. » Il faut compter quatre à cinq consultations par an comprenant études et travaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Opération exemplaire à Noailles

BG Construction et Cetom lancent une opération mixte à Noailles, dont la première pierre sera posée le 10 septembre. « Elle est typique de l’esprit de service aux collectivités qui nous anime », souligne André Vantomme, président de l’Opac de l’Oise.
Sur 12 500 m², l’office associe 12 pavillons en accession sociale avec jardin, un immeuble de 17 logements locatifs et huit appartements en béguinage pour personnes âgées non dépendantes dans le parc du château. Conçus par 2AD Ingénierie, les logements disposent d’un garage. Une partie du jardin sera ouverte au public.
L’Opac a pré-financé les études de recomposition du centre-bourg. L’opération de 5,4 millions d’euros est financée sur fonds propres (avec une série de prêts répartis sur trente à cinquante ans), des aides de l’État, du département et du 1 % logement. Elle s’équilibrera avec la vente des pavillons.

ENCADRE

Contacts

Frédéric del Rio (construction) : tél. : 03.44.06.39.04. fdelrio@opacoise.fr
Benoît Dufetelle (aménagement) : tél. : 03.44.10.88.71. bdufetelle@opacoise.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X