Recherche & développement

L’isolant destin du roseau et du varech

Dans une logique de développement des matériaux biosourcés, un projet de recherche s’attache à développer un complexe composite de roseau et de varech marin dans le cadre d’une isolation par l’extérieur. Une solution qui présenterait des propriétés thermiques insoupçonnées.

Le roseau plie, mais ne rompt pas. C’est connu. Mais Mireille Avril, dans le cadre d’une reconversion en conduite de travaux en écoconstruction et bioclimatisme, a trouvé une autre qualité au roseau commun, ou « phragmite ». Cette ressource naturelle est disponible en abondance là où elle vit, dans le golfe du Morbihan, et est souvent considérée comme un déchet. Mireille Avril en a fait caractériser la conductivité thermique ʎ par le LIMATB (Laboratoire d’ingénierie des matériaux de Bretagne) et Effipole (Pôle lorientais d’efficacité énergétique) avant de l’intégrer, en qualité d’isolant, au sein d’un système constructif bois. Pour ce faire, elle a créé sa structure de recherche : RizHome.

Solution globale d’enveloppe thermique

Les tests en laboratoire ont permis...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 351 du 17/05/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X