Marketing-Achat

L’innovation est bien au rendez-vous

Mots clés : Carrelage - Innovations - Métier de la construction - Produits et matériaux

Mature et bataillé, le marché de la colle à carrelage et des joints peine. En cause : l’engouement pour les revêtements en PVC, les grands formats et les habitudes tenaces des carreleurs.

Le marché des mortiers-colles et des joints n’est guère flamboyant : en régression, mature et concurrentiel, il se révèle très tendu, avec des prix moyens orientés à la baisse. Face à une distribution de plus en plus concentrée, qui achète sur appels d’offres et veut développer ses marques propres, les fabricants historiques que sont Weber, Mapei, Parexlanko, Desvres/Cermix, PRB, PCI, ou encore Cegecol/Sika continuent de dominer, mais se font chahuter par de nombreux fabricants européens, notamment dans les régions frontalières.

Petits en France, mais solides chez eux, ces derniers sont plutôt agiles. Toutefois, le marché reste (encore) « protégé » par les certifications qui, bien qu’elles ne soient pas obligatoires, ont encore de l’impact dans les faits. Mais jusqu’à quand ?
Des produits de plus en plus techniques. L’innovation est donc plus que jamais vitale. « Les mortiers-colles ne sont pas simplement constitués de sable et de ciment », insiste Carlos Freitas, directeur du marketing et du développement de l’activité finition intérieure de Sika. En effet, ils sont devenus des produits techniques : après la réduction des émissions de poussières et des temps de séchage, les mortiers-colles se sont allégés, passant de 25 kg à 15 kg grâce au remplacement du sable par des billes de verre expansées, mais sans que le volume après hydratation et le rendement diminuent.
Plus légers, les sacs sont plus faciles à transporter, d’autant qu’ils sont maintenant équipés de poignées. De plus, les fabricants ont également travaillé la consistance des produits, afin de faciliter leur application, avec des mortiers plus crémeux et agréables à tirer sur le support, et qui ne crissent pas sous le...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 419 du 07/06/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X