Régions Lyon-Villeurbanne

L’industrialisation impose son rythme sur le Médipôle

Mots clés : Stationnement

30 Nombre de parkings partagés automatisés implantés à Lyon.

Source : Zenpark.

+ 42 % L’espace urbanisé s’est accru de 42 % entre 1991 et 2015 en Haute-Savoie.

Source : conseil départemental de Haute-Savoie.

150 000 m2 de bureaux neufs sont produits chaque année dans la métropole lyonnaise. Source: Grand Lyon.

Le plus important chantier hospitalier privé d’Europe, conduit en co-maîtrise d’ouvrage par Capio et la Mutualité française dans le Rhône, s’illustre par son ampleur – sept grues sur site – et son impressionnante organisation. Trente-sept mois de travaux pour construire un ensemble hospitalier grand comme deux terrains de foot ! Le protocole de prix maximum garanti – 103 millions d’euros de travaux – a conduit les entreprises générales Bouygues Bâtiment Sud-Est et Citinea (Vinci Construction) à travailler avec Sud Architectes pendant toute la phase de conception du Médipôle afin d’optimiser les modes constructifs. « Nous avons, par exemple, décidé du choix des prémurs isolés en façades durant cette période », illustre Jessica Jung, directrice du projet. Préfabriqués en usine, les prémurs ont été ensuite posés par des compagnons formés spécifiquement à cette occasion. « Nous avons installé une zone dédiée pour qu’ils répètent les gestes en amont. En termes de sécurité, de qualité et de contrôle du planning, la préfabrication reste très intéressante », souligne la responsable.

Préfabrication à tous les étages. Sur le chantier, une usine de préfabrication de poutres a également été installée. Un espace aujourd’hui dédié à l’assemblage et au montage des chapeaux de la charpente métallique qui viendront couvrir le toit du bâtiment des blocs opératoires. L’industrialisation de ces éléments a été décidée en cours de chantier par les équipes travaux et mise au point avec l’entreprise de charpente ERTCM. Ces derniers, composés de deux poutres de 9 m de long et des trois pannes support de bardage et de couverture, ont vu leur prémontage et leur contrôle de serrage effectués au sol, avant d’être montés à la grue pour être assemblés. « Cela nous permet d’optimiser les temps de grue et de gagner en sécurité », souligne Julien Springer, directeur de production.

Démarré en février dernier, le gros œuvre touche à sa fin. Viendra ultérieurement le temps des corps d’état techniques. Là encore, l’industrialisation sera au rendez-vous avec la préfabrication des 390 salles de bains de l’établissement hospitalier. Les blocs sanitaires arriveront prêts à être posés sur chantier et ne seront raccordés qu’en temps voulu. « Nous avons conçu ce projet en lean management , indique Jessica Jung. Début 2017, nous réunirons tous les intervenants et nos clients pour concevoir le planning. Ce copilotage nous permettra de réduire les dégradations et les réserves en fin de chantier. » Les deux majors se sont entourées d’Imma Conseil, consultant spécialisé dans ce type d’organisation du travail appliqué à la construction.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X