Architecture Technique Etablissement de santé

L’imposant hôpital Nord Franche-Comté entame sa dernière année de travaux

Mots clés : Établissements de soins - Réglementation - Risque sanitaire

L’un des plus gros chantiers hospitaliers de l’Hexagone est réalisé avec une double procédure. Si le pôle logistique a fait l’objet d’un PPP, l’hôpital bénéficie d’un marché public.

Les centres hospitaliers de Belfort et de Montbéliard ont choisi deux procédures de passation de marché distinctes pour regrouper leurs services à Trévenans, près de la gare TGV, à temps égal de transport des deux agglomérations du nord Franche-Comté. L’hôpital proprement dit, de 772 lits, est réalisé en loi MOP avec neuf macrolots. Le pôle logistique, lui, a fait l’objet d’un contrat de partenariat. Les deux opérations sont décalées dans le temps.

Relié aux services de soins par une galerie souterraine de 70 m, le bâtiment logistique regroupe sur 14 000 m² la blanchisserie, la restauration, ainsi que la pharmacie et la plate-forme des déchets. Il est opérationnel depuis mars 2015. Vinci Construction a remporté, pour 45 millions d’euros, le contrat de conception-construction, financement, maintenance et gros entretien pendant vingt-huit ans.
Actuellement au stade des lots techniques et des cloisonnements, l’hôpital, en travaux depuis février 2012, sera livré en mai 2016. Le projet, d’une surface de 73 000 m² étendue sur une longueur de 250 m, se singularise davantage par son ampleur que par les techniques de construction, toutes éprouvées. L’un des plus gros chantiers hospitaliers en cours de construction a mis en œuvre 60 000 m3 de béton. Le macrolot gros œuvre confié à Bouygues Bâtiment Nord-Est (ex-Pertuy Construction) est étendu à l’étanchéité, la serrurerie, la plâtrerie, les menuiseries intérieures, les sols, les faux plafonds et la peinture.

Proche de la RT 2012.

« Le but est de réaliser un équipement fonctionnel qui améliore le service aux patients dans un objectif d’économies par rapport aux deux sites existants », expose Alain Sarter, directeur du chantier. L’enveloppe du bâtiment, ainsi que le système de rafraîchissement sont conçus pour réduire la consommation d’énergie. Elaboré dans le cadre de la réglementation thermique 2005, le projet approchera de peu, selon la maîtrise d’ouvrage, le niveau de la RT 2012. Afin de réduire les besoins en chauffage et rafraîchissement, une enveloppe respirante de bois et de verre habille les 23 500 m² des façades. Désolidarisée de la façade porteuse par un vide ventilé, la vêture extérieure donne un aspect uniforme aux surfaces vitrées et aux parois opaques. Ce système de façades en sandwich contribue aussi à l’isolation phonique. Des puits de lumière apportent un éclairage naturel dans les parties communes. Doublée d’une chaudière de secours au gaz et au fioul, une chaufferie au bois déchiqueté fournit 75 % des besoins.

Le chantier, actuellement au plus fort des effectifs avec 500 professionnels du second œuvre, remplit une clause d’insertion pour 85 000 heures de travail sur les 2 millions qu’il représente au total.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

300 millions d’euros. Coût total de l’équipement valeur TTC 2014, dont 45 millions en contrat de partenariat pour le pôle logistique.
73 000 m² de surface sur cinq niveaux.
800 m² de dalles et 70 m linéaires de voiles par jour.
Mise en service à la fin 2016.

ENCADRE

Hôpital Nord Franche-Comté. Maître d’œuvre : Brunet Saunier Architectes (Paris) et Serge Gaussin & Associés (Mulhouse). Bureau d’études TCE, économiste : Sirr Ingénierie. BET façades : CEEF. BET HQE : Tribu. BET acoustique : Delphi acousticiens. Paysagiste : Pena Paysages. Entreprises : gros œuvre : Bouygues Bâtiment Nord-Est. Façades : Métal Sigma. Réseaux secs : Inéo. Réseaux humides : Patricola. Ascenseurs : Schindler. Aménagements extérieurs, VRD : Transroute. Équipements cuisine et frigorifiques : Cuisine Pro.Pôle logistique (en contrat de partenariat) Construction : Vinci Construction et ses filiales Adim Lyon et Campenon Bernard Franche-Comté. Maintenance : Vinci Facilities (Vinci Energies). Ingénierie fluides : Ingérop. Architectes :Ateliers 2/3/4 (Paris). Financement : DIF infrastructure II.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X