Edito Coup de chapeau

L’immobilier contre-attaque

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Près de vingt ans après le lancement de Seloger.com, les « pros de l’immobilier » contre-attaquent. Au début du mois de décembre, les promoteurs et agents immobiliers ont dégainé leur arme secrète : un site Web d’annonces immobilières de logements neufs et anciens, à l’achat et à la location, nommé « Bien’ici ». Hier concurrents, les Jedi du logement s’allient pour combattre les PAP.fr, Logic-immo.com et autre leboncoin.fr.

Quitte à arriver après la bataille, autant proposer des services de pointe pour tenter de couler une fois pour toutes la flotte concurrente. Sans publicité, la plate-forme propose de visualiser un bâtiment dans son environnement en trois dimensions. Cette technologie, appréciée des clients parce qu’elle les aide dans leur décision d’achat, était jusqu’à présent réservée à quelques promoteurs… Ceux qui avaient les moyens de se l’offrir. Avec Bien’ici, la visualisation 3D se démocratise.
Cette petite révolution dans la galaxie immobilière trouve ses origines en 2013. A l’époque, Cécile Duflot, ministre du Logement, préparait sa grande loi Alur pour « l’accès au logement et un urbanisme rénové ». « Devoir se battre tous les jours pour sauver sa profession, ça crée des liens », glisse Jean-François Buet, président de la Fnaim. Obligés de se parler, la Fnaim, la FPI, Nexity, Laforêt, Foncia, Kaufman & Broad et bien d’autres… se découvrent des affinités. Et des intérêts communs. Ils organisent la rébellion. Le projet « Bien’ici » est né. Merci qui ? Merci Dark Cécile.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X