Territoires Saint-Etienne

L’îlot Gachet, le nouveau poumon vert et sportif de Jacquard

Mots clés : Sport

Après la médiathèque de Tarentaize et la Maison de l’emploi dessinée par Rudy Ricciotti, le boulevard urbain de Saint-Etienne sera bientôt bordé dans sa partie centrale d’un autre grand équipement majeur : un gymnase conçu par l’atelier stéphanois Link Architectes en cotraitance avec l’agence de Jean-Michel Dutreuil et Jean-Jacques Ferret. Cet édifice recouvert d’une double peau, d’un bardage métallique rouge et d’une vêture en aluminium anodisé, est destiné à remplacer un autre gymnase municipal devenu obsolète qui ne pouvait pas accueillir de compétition nationale d’escalade. Le nouvel équipement sera lui doté de 300 m2 de murs destinés aux grimpeurs, de près de 15 m de hauteur avec un dévers de 8 m. Percée de deux grandes fenêtres donnant sur le boulevard urbain, dont une ouverte sur la salle des blocs, cette salle omnisports donne la part belle à la lumière naturelle. Une troisième fenêtre est tournée vers le jardin de l’îlot. Largement utilisé au sol et en gradins, le béton sera recouvert de bois de hêtre, notamment pour les garde-corps. Le chauffage de cet équipement municipal sera assuré par une chaudière au gaz, un chauffage au sol et une centrale de traitement de l’air. Ce gymnase qui devrait être livré en fin d’année sera le premier élément du programme de l’îlot Gachet lancé dans le cadre de la revitalisation du quartier Jacquard opérée par l’Etablissement public d’aménagement de Saint-Etienne (Epase).

Long chemin piétonnier.

Pendant de l’espace minéral de la place Jacquard, située à proximité, un espace vert de 6 000 m2 sera également aménagé dans l’îlot. Ouvert sur les rues adjacentes, ce jardin public sera doté d’une aire de jeux pour les enfants, de cabanes et d’un jeu de boules. Un long chemin piétonnier sera marqué par un muret en bois, au côté des grands arbres du site, dont un séquoia, qui ont été préservés. Une nouvelle voie sera tracée en bordure des futurs logements qui seront construits après la livraison du gymnase et la démolition d’équipements associatifs qui seront transférés dans le quartier. Deux immeubles de 45 appartements chacun (privés et locatifs) devraient être édifiés en 2018. Deux autres sont programmés ultérieurement pour compléter l’offre actuelle du secteur. Les appels d’offres ne seront pas lancés avant 2016.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X