Enjeux Biophilie

L’idée de nature croît en environnement tertiaire

« Il est urgent de s’occuper de la question du bien-être des habitants : qualité de l’air intérieur, confort d’été et d’hiver, etc. », glissait Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment durable, lors de la 24 assemblée générale de l’institution fin avril. Alors que dans le tertiaire la tendance est à la réduction des surfaces, ce sujet monte en puissance chez les maîtres d’ouvrage. Et si la solution passait par la biophilie, l’attrait naturel des humains pour le vivant ?

Selon le rapport « Human Spaces » de Cary Cooper, professeur à l’université de Lancaster, les salariés qui travaillent dans un environnement composé d’éléments naturels, comme des plantes vertes ou la lumière du jour,...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5923 du 26/05/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X