Régions Paris

L’hôtel de la Marine remis à flot pour la fin 2019

Mots clés : Démarche environnementale - Hôtels et pensions de famille

250 espaces de coworking en Ile-de-France, dont 80 % sont situés à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Source : Orie.

29 quartiers lauréats des deux premières sessions du dispositif régional « Quartiers innovants et écologiques ».

3,41 millions de m2 de locaux non résidentiels commencés en Ile-de-France entre juin 2016 et mai 2017 (+ 6,4 % sur un an).

Alors que la restauration des façades et des couvertures de l’hôtel de la Marine, place de la Concorde à Paris, se poursuit jusqu’à l’été 2018, les travaux intérieurs de dépollution, de curage et de décloisonnement ont débuté ce mois-ci. L’état-major de la Marine nationale a quitté les lieux fin 2015 pour s’installer sur le site de Balard (Paris XVe ), et le gouvernement a confié au Centre des monuments nationaux (CMN) la gestion de l’édifice, construit entre 1757 et 1774. « Commandé par le roi Louis XV en personne, ce bâtiment exceptionnel participait à l’organisation urbaine de Paris en structurant une place royale. Avec une affectation remarquable : être le garde-meubles de la couronne – l’équivalent de notre Mobilier national -, ouvert au public une fois par mois. Ce qui en fait l’ancêtre d’un musée des arts décoratifs », souligne Philippe Charron, directeur adjoint de la conservation des monuments et des collections du CMN.

Bureaux de prestige à louer. « L’hôtel de la Marine fait l’objet d’une restauration rigoureuse : nous disposons des plans dessinés par Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du Roi, d’inventaires, archives et d’analyses sur place », explique de son côté Christophe Bottineau, architecte en chef des monuments historiques. L’opération est fondée sur le respect des dispositions d’origine, la restitution du fonctionnement initial du bâtiment – escalier d’honneur, grands couloirs annulaires ceinturant la grande cour -, la préservation des circulations verticales, des décorations des XVIIIe et XIXe siècles.

Sur les 12 700 m², 6 200 m² seront ouverts au public, et 6 500 m² (bureaux de prestige aux 2e, 3e et 4e étages, entrée par la rue Royale) mis en location en un ou deux lots pour rembourser le prêt bancaire. Au programme de la visite longue (il en existe une courte) : appartements de l’intendant, salons d’honneur, bureau du chef d’état-major de la Marine, arrêt sur le grand balcon avec une vue splendide sur la place. Un salon de thé, un café et un restaurant prendront place au rez-de-chaussée, à l’entresol et au premier étage, abordant la gastronomie « sous une approche culturelle ».

L’hôtel de la Marine devrait ouvrir au public en décembre 2019, au terme de travaux de scénographie et d’aménagement dont le lancement est prévu en mai 2018. En janvier 2018, le concessionnaire pour la gastronomie sera désigné, et les locataires des bureaux choisis en juin 2019 pour une entrée dans les lieux fin 2019. Evaluée à 80 M€, l’opération est financée par emprunt bancaire, avec 10 M€ de participation de l’Etat, 9,5 M€ du CMN, et 4,5 M€ de recettes publicitaires sur dix mois, complétés par du mécénat. Chaque année, 600 000 visiteurs sont attendus.

Maîtrise d’ouvrage : CMN. Maîtrise d’œuvre : 2BDM (Christophe Bottineau, ACMH). Scénographie, médiation, mobilier, signalétique, mise en lumière : Moatti-Rivière, avec Sismo, 8’18 », Avel Acoustique, Ilusio, Vincent Taurisson, Locomotion, TPF Ingénierie. Maçonnerie, pierre de taille : H. Chevalier SAS.

Nettoyage, dépose de sculptures : Socra.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X