Architecture Histoire

L’hôpital Sainte-Anne, pionnier de la psychiatrie et des neurosciences

Mots clés : Établissements de soins

Pour ses 150 ans, le centre hospitalier Sainte-Anne fait l’objet d’une copieuse monographie. Une occasion de pénétrer dans cet établissement psychiatrique mythique. Au-delà des couloirs interminables, des dortoirs ou des chambres d’isolement, l’histoire de l’architecture de Sainte-Anne est ici retracée. Mise au point par l’architecte Charles-Auguste Questel, suivant le plan type d’Esquirol, elle constituait à son époque (1867) une immense avancée dans le sort réservé aux « insensés » : un vaste terrain clos par une enceinte avec, au centre, les services généraux et une chapelle.

De part et d’autre, les unités d’hébergement ouvertes sur des jardins. Un palace pour l’époque ! A partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale, le site ne cessera d’être densifié, avec des fortunes diverses… Une mise en scène, à portée du grand public, d’une histoire de la psychiatrie dans son décor le plus emblématique.

Sous la direction de Stéphane Henry, 22 x 28 cm, 208 pages, 25 euros. Editions Somogy.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X