Architecture Technique Immobilier

L’Hexagone Balard prend du service

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Gouvernement

Inauguré en novembre dernier, le nouveau ministère de la Défense est désormais opérationnel.

C’est une petite ville d’environ 10 000 civils et militaires, avec ses crèches et sa piscine, qui s’est installée dans l’Hexagone Balard, nom officiel du ministère de la Défense, à Paris XVe. Dispersée auparavant entre une douzaine de sites, l’institution a souhaité en 2007 rassembler ses troupes dans un souci de bon fonctionnement et de rationalisation des emprises foncières. A un bémol près : le ministre en poste qui, pour le moment, prise davantage l’élégante rue Saint-Dominique (Paris VIIe)…

«Façades-falaises ».

Au plan immobilier, l’opération porte sur 42 ha, toutes parcelles confondues, dont 13,5 ha pour celle du bâtiment principal. Edifié en quatre ans à peine, celui-ci conjugue monumentalité extérieure, avec ses « façades-falaises » opalescentes percées d’un porche d’accès monumental, et paysage de jardin à l’intérieur. Le plan, rationnel et efficace, dispose en son centre l’hexagone, qui abrite les hautes autorités de l’Etat, le bureau du ministre et, en son cœur, le Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO). De là partent six « barrettes » de bureaux interconnectées qui rejoignent l’enceinte rectangulaire de l’édifice. Cette forteresse est recouverte d’un origami de 25 000 m2 de toitures évocatrices des formes anguleuses d’un bombardier furtif. Elle est équipée de 5 600 m2 de panneaux photovoltaïques sombres développés sur mesure pour le ministère : leur surface mate grenue évite tout éblouissement aux pilotes de l’héliport voisin.

Sous-marin.

Sous cette nappe en aluminium perforé, une quantité impressionnante d’équipements – « pire que Beaubourg ! s’amuse Cyril Trétout, architecte associé de l’agence Anma. On se trouvera dans un bâtiment où la technique, plus complexe que jamais, ne se verra nulle part ». Dans les jardins intérieurs glissés sous les bâtiments sur pilotis, les patios contribuent au rafraîchissement de l’air intérieur des 150 000 m2 de bureaux, grâce à des cheminées aérauliques qui traversent sept étages et permettent la ventilation par tirage thermique et convection naturelle.
L’impératif de sécurité, encore renforcé ces derniers mois, a fait éclore une multitude de plots de béton – non prévus à l’origine – dans les patios intérieurs, afin que même les véhicules autorisés ne puissent se transformer en voitures-béliers. En sous-sol, le CPCO est conçu comme un bunker anti-atomique. La quantité d’acier incorporée dans le béton – «deux fois le poids de la tour Eiffel », soit environ 15 000 tonnes – fait de ce lieu particulièrement « durci » un sous-marin indétectable tapi dans les profondeurs du site, selon l’image qui revient dans le propos des architectes.
Le choix du partenariat public-privé (PPP) a permis de mener à bien, en temps et en heure, ce projet ultra-complexe, moyennant le versement d’un loyer annuel de 154 millions d’euros sur vingt-sept ans. L’opération reviendra donc in fine à 3,4 milliards d’euros. Une redevance élevée, certes, qui comprend toutefois la construction des bâtiments, les systèmes d’information, la restauration, l’entretien, la maintenance et l’énergie. Une dépense qui, aux dires de la Grande muette, ne coûtera pas plus cher qu’avant au contribuable, puisqu’elle équivaudrait aux dépenses de fonctionnement antérieures sur les douze anciens sites d’implantation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Utilisateur : ministère de la Défense. Maître d’ouvrage : Opale-Défense. Groupement conduit par Bouygues Bâtiment Ile-de-France, avec Thales (informatique), Sodexo (services), Bouygues Energies & Services (maintenance), Dalkia (énergie), CDC, Fideppp et Seief (investisseurs). Architectes : Anma (parcelle Valin), Atelier 2/3/4 (parcelle Est), Wilmotte & Associés (corne Ouest). BET : Elan, Egis Bâtiment, Egis Concept. Surface : 280 000 m2 construits ou rénovés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X