Dossier

L’heure du redémarrage

Le Grand Ouest se porte mieux. L’année 2016 est réellement marquée par une amélioration de la conjoncture dans le secteur du bâtiment, laquelle semble profiter aux très petites entreprises. Le point sur une grande région qui reprend son souffle.

Artibat couvre une large zone, des Pays de la Loire vers la Normandie au nord et vers le Poitou au sud en passant par la Bretagne, balayant ainsi tout le Grand Ouest. Ces régions (Basse-Normandie, Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes) réunissent près de 10,2 millions d’habitants (environ 16 % la population métropolitaine) selon l’étude de la Cellule économique régionale de la construction (Cerc) commandée par Artibat(1) .

Certes, la zone traverse des territoires disparates et inégaux, tant par leur densité démographique que par leur niveau d’activité économique, mais l’Insee prévoit un accroissement de population de l’ordre de 21 % entre 2007 et 2040 (contre 14 % dans le reste de la France). En outre, les régions de l’ouest bénéficient d’une forte attractivité, qui devrait se traduire par une augmentation des besoins en logements.

La construction en croissance

Globalement, le bâtiment dans le Grand Ouest renoue avec la croissance. Au premier trimestre 2016, la Capeb constate une hausse de l’activité de 2 % en Bretagne, de 1,5 % en Pays de la Loire, de 1 % en Normandie, et de 1 % en Nouvelle Aquitaine, par rapport au premier trimestre 2015 dans sa note de croissance publiée en avril 2016.

Pendant la même période, le renouvellement des carnets de commandes s’améliore, sauf en Nouvelle Aquitaine.

« Nous revenons de loin !

Au cours des six dernières années, la dégradation de l’activité s’est traduite par un nombre de mises en chantier divisé par deux et par une baisse du nombre de salariés de plus de 15 % dans nos régions. Or, aujourd’hui, pour la première fois depuis 2011, le volume d’activité dans le neuf affiche une évolution positive », se félicite André Abguillerm, président de la Capeb Bretagne.

Pour autant, la reprise est...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5891 du 12/10/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Les articles les plus lus
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X