Autres

L’expertise en assurance construction se met aux nouvelles technologies

Pour ses expertises par téléphone, Allianz France va appliquer la visio-expertise et les drones.

L’assureur Allianz France veut accélérer l’expertise en assurance construction des sinistres (fissurations, malfaçons, etc.) par un recours accru aux nouvelles technologies. Pour son directeur indemnisation, Franck Le Vallois, « les dommages doivent être traités très rapidement afin d’accélérer et de fluidifier le parcours indemnisation de nos clients ». L’assureur reçoit chaque année 37 000 déclarations de sinistre en assurance construction, dont 25 000 sont confiées à son réseau d’experts construction. Avec seulement 1 000 expertises réalisées au téléphone par an, Allianz souhaite que davantage de dossiers soient expertisés à distance : au moins 40 % en dommages ouvrages (DO) et 35 % en responsabilité civile décennale (RCD). Et ce, dans un contexte où le nombre de sinistres déclarés entre 2006 et 2014 a doublé. « Dans les années 2000, Allianz France a couvert les marchés des grands promoteurs immobiliers qui se caractérisent par une fréquence plus élevée de sinistres dans le logement collectif et l’habitation », explique le responsable. Allianz France a ainsi décidé d’appliquer à l’assurance construction deux nouvelles technologies utilisées dans l’indemnisation des dommages aux biens : la visio-expertise et les drones. Ces derniers viennent compléter par l’image l’expertise par téléphone (télé-expertise), déjà pratiquée par l’assureur. D’ailleurs, par un récent accord-cadre applicable au 1er avril 2016 pour deux ans, Allianz a restructuré son réseau d’experts en construction, notamment sur la capacité de ces derniers à utiliser ces nouvelles technologies.

« La télé-expertise en assurance construction permet une ‘‘ gestion en un temps ’’ du dossier, car on s’affranchit des délais de transmission des informations entre l’assurance, l’assuré et l’expert », souligne Franck Le Vallois. Après étude préalable, la télé-expertise est proposée au client si le montant du sinistre est inférieur à 1 540 euros en DO ou à 7 500 euros en responsabilité civile (RC) et décennale. Aussitôt l’accord donné par le client, l’expert peut évaluer par téléphone le dommage, et le mode de réparation possible. Il adresse immédiatement à l’assuré ou au tiers un rapport d’expertise fixant le montant de l’indemnité. Simultanément, l’expert envoie ces éléments via l’extranet à Allianz France, qui peut déclencher aussitôt le règlement. « C’est trente jours d’économisés ! », se félicite le responsable d’Allianz.
La visio-expertise s’insère dans ce processus et permet d’observer concrètement les dommages. L’expert envoie préalablement au client un SMS contenant un lien actif permettant de télécharger l’application sur son smartphone. Lors du rendez-vous d’expertise, le client lance l’application de visio- expertise et se laisse ensuite guider. Il se déplace selon les instructions de l’expert qui a la totale maîtrise du smartphone pour zoomer et photographier les dommages, et déclencher le flash si besoin.

Règlement du dossier sur tablette.

Par ailleurs, Allianz France souhaite favoriser le recours aux drones en assurance construction. Déjà utilisés pour les dommages aux bâtiments incendiés difficiles ou interdits d’accès, ils pourraient être utilisés pour les chantiers incendiés pendant la période de la garantie décennale afin d’accéder rapidement au site et de prendre des mesures conservatoires. Autre avancée à venir : le recours aux tablettes dans l’expertise sur site. Dans le cadre de la gestion déléguée, les réseaux d’experts de l’assureur seront demain tous équipés d’une tablette afin de rédiger en temps réel et recueillir l’accord du client sur l’indemnité pour un règlement immédiat du dossier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X