Territoires Toulouse Métropole

L’emblème du quartier de Montaudran attendu en 2018

Début 2016, au sud-est de Toulouse, doit démarrer pour un coût de 45 millions d’euros HT la construction de TMA Sud, un ensemble immobilier de 25 000 m2 SP voué à la recherche spatiale, aéronautique et aux systèmes embarqués. Conçu par Cardete Huet Amsycom Architecture (1), il sera l’un des projets-phares du quartier Toulouse Montaudran Aerospace (56 ha) aménagé par la SEM d’aménagement de Toulouse Métropole Oppidea sur le site de l’ancienne piste de l’aéropostale (urbaniste : agence Seura). TMA Sud, dont le permis de construire vient d’être validé, s’installera dans la partie sud, au sein d’un campus de l’innovation.

Imposant et occupant toute la parcelle, le bâtiment en R + 6 longera le périphérique au sud-est et un parc au nord-est. « La multiplicité des fonctions et la nécessité d’apporter de la respiration à une construction monolithe a conduit à choisir la forme du S et de loger les patios et jardins dans les vides. Il s’agit de mettre en scène l’épaisseur du bâtiment par des décrochés, des patios et des jardins suspendus », explique Jean-Pierre Sengès, chef de projet chez Cardete Huet Amsycom Architecture. Côté périphérique, la façade s’adresse à l’agglomération. Ainsi, la nuit, le jardin terrasse, posé au niveau 3 et protégé par un écran acoustique vitré, sera éclairé donnant l’effet d’un sémaphore. Côté parc, la façade est marquée par la transparence du hall de l’entrée principale qui laisse entrevoir l’atrium intérieur.

Parking par demi-niveaux.

Complexe, le programme prévoit, au rez-de-chaussée, des halles technologiques de 10 m de haut et, au 2e étage, des laboratoires réservés à l’institut de recherche technologique (IRT) de Saint-Exupéry. Les quatre niveaux restants accueillent les plateaux tertiaires. Les fonctions mutualisées (salles polyvalentes, vestiaires…) se développent dans tout le bâtiment sur environ 2 000 m2. Le parking, conçu par demi-niveaux, se déploie sur la partie latérale. Le bâtiment, construit en béton, sera recouvert d’une vêture. « Pour l’IRT et l’immobilier d’entreprises, le revêtement de type Alucobond sera posé en cassette sur une structure métallique avec des teintes différentes selon les entités », précise Jean-Pierre Sengès.

Oppidea doit désigner les entreprises lauréates de six macrolots d’ici à la fin de l’année. Déjà commercialisé à 70 %, TMA Sud sera livré début 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Associé à Ingérop (structure, VRD), Cap Ingelec (fluides), Inddigo (HQE), Acte 2 Paysage, Gamba Acoustique, et David Sist (économiste).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X