Entretien TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

L’électronique bouscule les habitudes

Mots clés : Aménagements extérieurs - Informatique

L’entretien des espaces verts a adopté les nouvelles technologies, parfois depuis plus longtemps qu’on ne le pense. L’alliance d’électronique et d’algorithmes dans des programmes informatiques contribue à optimiser des tâches, à les rendre plus simples, plus rapides, plus précises, voire « intelligentes ».

Le parc de matériels des entreprises de paysage regorge de nouvelles technologies. Il y a bien longtemps que les petits moteurs de tondeuses et autres outils portables ont, comme ceux des automobiles, troqué leur allumage par bobine et rupteur pour un système totalement électronique, pratiquement inusable. De plus, cette électronique d’allumage intègre en général une mémoire informatique gérant automatiquement l’avance pour optimiser le couple et la consommation.

La vulgarisation des moteurs sans balais a ouvert de nouveaux horizons aux matériels à batterie.

Les performances et l’environnement y gagnent. Tronçonneuses et débroussailleuses forestières ont vu leurs moteurs améliorés : baptisé M-Tronic chez Stihl, Auto-Tune chez Husqvarna, un microprocesseur contrôle un dispositif électromécanique pour gérer automatiquement le fonctionnement du moteur, en tenant compte, notamment, de l’altitude, de l’humidité, de la température du moteur, du carburant, de l’encrassement du filtre à air. Ce système divise par deux le nombre d’actions sur le lanceur : bras et épaules apprécient !

Robots pédologues

De nombreux professionnels du paysage...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 402 du 15/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X