Territoires Aménagement

« L’élargissement se fera pas à pas »

Mots clés : Artisanat - Etat et collectivités locales

Questions à André Rossinot, président (UDI) de la Métropole du Grand Nancy

Grand artisan de la transformation de la communauté urbaine en métropole, le président de l’intercommunalité et ancien maire de Nancy plaide pour une montée en puissance sur la base du pragmatisme et d’une « approche nouvelle » d’alliances territoriales et de réseaux.

La culture de l’intercommunalité du Grand Nancy est déjà très forte… Que peut lui apporter de plus la métropole ?

Je rappelle d’abord que le Grand Nancy a été qualifié comme métropole sans passe-droit ni dérogation, grâce à un dossier solide [sa population se limite à 255 000 habitants mais sa zone d’emploi dépasse le seuil des 400 000 habitants fixé par la loi, NDLR]. Devenir la deuxième métropole du Grand Est nous oblige à l’échelle de ce territoire-là. Nous devons aussi monter en puissance à l’échelle nationale et peser à l’échelle européenne, eu égard à notre position transfrontalière. Nous créons d’ailleurs une commission pour les relations internationales et européennes. En somme, nous élargissons notre champ de vision et d’action. Pour bien le cultiver, je défends une nouvelle approche, qui sache transcender ces...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5885 du 09/09/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X