Autres

L’écopastoralisme amène les bergers en ville

Mots clés : Aménagements extérieurs

L’écopastoralisme a conquis sa légitimité en moins de dix ans, parmi les techniques d’entretien des espaces verts urbains.

La règle N.C.3-R0, publiée en mars dernier, en atteste.

Les herbivores concurrencent les matériels de débroussaillage, voire de tonte, ainsi que les produits de désherbage. Des coûts compétitifs, des contributions positives à la richesse des sols, aux liens sociaux ou aux ambiances sonores contribuent à la renaissance de pratiques anciennes, y compris en milieux urbains et périurbains.

La pénétration de ce marché passe par une intégration dans le système administratif du ministère de l’Agriculture, centré sur le contrôle sanitaire. La conduite technique des chantiers respecte le bien-être animal.

1)Rigueur administrative

Condition de l’activité pastorale, l’inscription à l’établissement départemental de l’élevage (EDE) donne un numéro de cheptel que l’exploitant doit déclarer à sa direction départementale de la protection des populations (DDPP), parfois baptisée direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 402 du 15/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X