Régions Plateau de Saclay

L’Ecole normale supérieure fera sa rentrée en 2019

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Conservation du patrimoine - Marché de l'immobilier - Politique du logement

800 M€ Somme investie par le bailleur social Paris Habitat entre 2015 et 2020 pour rénover son patrimoine.

8 877 Nombre de logements neufs mis en vente au 4e trimestre 2016 en Ile-de-France (+ 33,5 % sur un an).

94 Nombre de membres du conseil de développement de la MGP installé le 21 mars. A terme, il en comprendra 104.

Ne l’appelez plus Ecole normale supérieure (ENS) de Cachan mais Ecole normale supérieure Paris-Saclay ! Ce changement de nom accompagne l’ouverture du chantier du nouveau bâtiment de l’école, à Gif-sur-Yvette (Essonne), au cœur du campus urbain du plateau de Saclay. « Les 3 000 personnes qui font l’ENS, normaliens, étudiants, doctorants, enseignants, chercheurs, personnels, tous devraient intégrer ces nouveaux locaux à la rentrée 2019 », a indiqué le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, lors de la pose de la première pierre, le 14 mars.

Implanté sur une parcelle de 3 ha, dans le quartier de Moulon, l’édifice conçu par l’agence Renzo Piano Building Workshop (RPBW) avec les BET AIA (structure, fluides, VRD, synthèse) et RFR (façades) développera 64 000 m2 de surface de plancher. « De la somme de deux contraintes – une forte exposition aux vents et un sol argileux – est née l’idée d’un jardin entouré d’une enceinte bâtie », explique-t-on chez RPBW. Dessiné par Après la Pluie et Pascal Cribier, l’espace vert permettra, comme les toitures-terrasses, de drainer les pluies d’orage. Un bassin linéaire complétera le dispositif de gestion des eaux pluviales.

Au sein du bâtiment, la vie s’organisera en plusieurs strates. Au rez-de-chaussée, côté sud, donnant sur le deck, prendront place les fonctions en lien avec le futur quartier – le pôle d’accueil, le restaurant universitaire, un café, une bibliothèque -, tandis qu’au nord, un grand hall pourra servir à l’organisation d’expositions, d’événements qui rythmeront la vie de l’école. Au niveau 1, une rue haute ceinturant tout l’édifice accueillera la majorité des salles d’enseignement, amphithéâtres, salles de conférences… Côté nord, elle s’élargira en un vaste atrium de 2 000 m2 éclairé zénithalement par une longue verrière. Les étages supérieurs abriteront les laboratoires, les salles de travaux pratiques, les bureaux. Une passerelle à hauteur de feuillage reliera l’aile nord à l’aile sud.

Amphithéâtre de 500 places. Conformément à la demande de l’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay (Epaps), les locaux comporteront des espaces mutualisés : le restaurant universitaire, mais surtout le grand amphithéâtre de 500 places également mis à la disposition des élèves de l’Ecole centrale et de Supélec. La direction de l’ENS a confié la conduite d’opération à l’Epaps. Les lots principaux ont été attribués à CBC (gros œuvre) et Roger Delattre (façades, clos-couvert). Le budget s’établit à 267 millions d’euros toutes dépenses confondues, financé par la vente du site de Cachan (11,6 ha) et les crédits du Programme d’investissements d’avenir.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X