Autres

L’Ecole normale supérieure à Paris-Saclay en tout BIM

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide

Le projet des nouveaux locaux use de la maquette numérique de la conception à l’exploitation.

A la rentrée 2018, l’Ecole normale supérieure (ENS) de Cachan déménagera sur le campus de Paris-Saclay (Essonne) qui regroupera une vingtaine d’établissements d’enseignement supérieur et d’organismes de recherche. L’agence Renzo Piano Building Workshop a été choisie en janvier 2014 pour concevoir les futurs bâtiments de l’école, en association notamment avec AIA Ingénierie. Depuis plus d’un an, maître d’ouvrage et maître d’œuvre peaufinent le projet avant de lancer la consultation des entreprises à l’automne prochain. « Un projet complexe, souligne Pierre-Paul Zalio, président de l’ENS Cachan, car les bâtiments abriteront des activités d’enseignement et de recherche dans des disciplines très diverses aux exigences en équipements et laboratoires parfois antagonistes. »

Hélène Gobert, directrice du projet, ne se rappelle pas quand le mot BIM a été prononcé pour la première fois. Tout naturellement encouragée par l’expertise de la maîtrise d’œuvre, elle a décidé de s’appuyer sur la maquette numérique pour concevoir les futurs locaux de l’école. Soucieuse de la maîtrise du calendrier et du budget de l’opération, elle compte sur le développement des études de conception en BIM pour limiter les aléas de ce chantier complexe.

Un référentiel unique

Mais l’ENS Cachan sera aussi l’exploitant de l’établissement et s’est souciée, dès l’origine du projet en 2010, de mieux maîtriser ses dépenses d’exploitation, de maintenance et d’entretien, dans le cadre d’une réelle approche en coût global. Ses services informatique et immobilier comptent s’appuyer sur la future maquette numérique DOE (dossier des ouvrages exécutés) comme référentiel unique pour nourrir le futur système d’information de l’école : gestion des locaux, des salles d’enseignement, des accès, de la maintenance, de la communication… Ce référentiel, qui continuera d’être mis à jour après la livraison du bâtiment, permettra de formuler le cahier des charges des appels d’offres de services et de maintenance. Des membres du service immobilier sont d’ores et déjà en formation pour se familiariser avec les outils BIM et de nouveaux recrutements sont prévus pour intégrer ces compétences.

Puisque le BIM est adopté pour la conception et l’exploitation, l’ENS Cachan a décidé de poursuivre la démarche en phase chantier. Dans le cadre de l’appel d’offres, il sera imposé aux entreprises de fournir à la maîtrise d’œuvre la maquette numérique d’exécution de leurs ouvrages, prolongeant le mode de collaboration initié en phase de conception. Pour ce faire, les futurs groupements des dix lots devront intégrer en leur sein des bureaux d’études BIM qualifiés. Le DOE numérique remis au maître d’ouvrage en fin de chantier sera un assemblage des maquettes numériques DOE des entreprises.
Pour Pierre-Paul Zalio, cette démarche innovante est cohérente avec la mission de l’école qui travaille sur des outils de forte technicité, notamment en génie civil, informatique et modélisation. Elle correspond aussi à ses méthodes collaboratives. Le président espère que ce projet exemplaire sera soutenu par le « Plan de transition numérique du bâtiment » pour qui la mobilisation de la maîtrise d’ouvrage dans l’utilisation du numérique est une priorité.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X